Natation : Fabien Gilot et Amaury Leveaux se chauffent sur Twitter

Par , publié le
Sport Le relais français à nouveau sacré sur 4x100 m libre, aux Mondiaux de Kazan, le 2 août 2015
Le relais français à nouveau sacré sur 4x100 m libre, aux Mondiaux de Kazan, le 2 août 2015

Suite à une nouvelle attaque d’Amaury Leveaux sur les réseaux sociaux, le nageur Fabien Gillot a tenu à remettre les pendules à l’heure et à calmer les ardeurs de son ancien coéquipier.

Depuis la sortie de son livre « Sexe, drogue et natation » sur les dérives du milieu de la natation française, Amaury Leveaux n’est plus trop en odeur de sainteté dans la grande famille du sport français. Cette autobiographie n’épargne en effet personne et est venue ternir l’image d’un sport souvent cité en exemple pour ses résultats et l’attitude souvent très lisse des nageurs français.

Alors que se déroulent en ce moment les mondiaux de natation à Kazan en Russie, Fabien Gillot, médaille d’or du 4x100M avec le relais français, n’a pas supporté une énième attaque de son ancien coéquipier sur Twitter.

Amaury Leveaux égratigne la fédération française

Dans un premier temps, l’ancien nageur tricolore n’a pas manqué de féliciter ses anciens partenaires après leur victoire lors du 4x100 mètres. Notons qu’au passage, Leveaux ne félicite pas le 4e relayeur français, Mehdy Metella.

Mais ensuite, Amaury Leveaux s’est attaqué à la fédération française de natation, déplorant le fait que cette dernière ait envoyé en tribune une équipe chargée de mettre l’ambiance et d’encourager les nageurs français. Une nouvelle pique qui n’a pas du tout plu à Fabien Gillot qui n’a pas manqué de reprendre son ancien collègue de volée.

https://twitter.com/ALeveaux/status/628113244117463040

Gillot recadre Leveaux

« Merci de respecter l’équipe de France à défaut de la supporter dans son intégralité... » voici le tweet adressé par le tout frais champion du Monde à Amaury Leveaux. Une réponse supprimée de la plateforme depuis, mais qui illustre bien les tensions qui règnent au sein de la famille de la natation française.

Leveaux a ensuite tenu à se justifier et s’excuser platement, précisant qu’il avait lui aussi chauffé les tribunes en son temps et qu’il aimait la France et ses sportifs de haut niveau.

Quoi qu’il en soit, le sport français en voudra sûrement longtemps à Amaury Leveaux d’avoir brisé l’omerta qui plane sur les dérapages extrasportifs de certains de ses athlètes.

Crédits photos : © AFP CHRISTOPHE SIMON

Partager cet article

Pour en savoir plus