Nasa : test réussi du nouveau propulseur qui enverra des hommes sur Mars

Par , publié le
Tech Le nouveau propulseur de la Nasa
Le nouveau propulseur de la Nasa

La Nasa a dévoilé les images impressionnantes du dernier test concernant le propulseur SLS, celui qui enverra des missions habitées sur Mars.

Mardi, dans l'Utah, le dernier test au sol du moteur qui équipera la futur lanceur SLS (pour Space Launch System) a été effectué avec succès. Un projet qui mobilise toute l'attention de la Nasa, puisque le lanceur aura notamment pour mission de propulser des missions habitées vers la planète Mars.

5,5 tonnes de carburant par seconde

La mise à feu est venue déchirer le silence du nord de l'Utah. Pendant environ 2 minutes, le moteur fixé à l'horizontal a craché une gigantesque explosion, accompagnée de ses impressionnants panaches habituels de fumée noire. Car il faut savoir que chacune des secondes de ce test, ce sont plus de 5 tonnes de carburant qui ont été brûlées.

Plusieurs centaines de capteurs ont été chargés de prendre des mesures analysées ultérieurement par le centre d'essai Orbital ATK Propulsion Systems. Et afin de simuler un lancement hivernal, le propulseur a dû être refroidi pendant de très ombreux jours. Pendant l'essai, la température a atteint plus de 3.000 degrés. Il s'agissait là du dernier test, le premier ayant eu lieu en 2015, cette fois en simulant un décollage par environnement chaud.

SLS devrait décoller en 2018

William Gerstenmaier, en charge à la Nasa des missions martiennes habitées, a déclaré dans un communiqué : "Ce dernier test de qualification du système de fusées d'appoint montre de vrais progrès dans la mise au point du lanceur SLS. Cela nous aide à mesurer les progrès que nous faisons pour faire avancer l'exploration humaine de l'espace et ouvrir de nouvelles frontières pour les missions scientifiques et technologiques dans l'espace lointain".

2018 devrait être l'année du premier envol du SLS dans l'espace, avec la navette Orion, et il s'agira d'une mission non habitée. Des hommes partiront bien à bord d'Orion, mais dans un premier temps l'objectif sera certainement lunaire. Mars, quant à elle, pourrait recevoir notre visite mais pas avant les années 2030.

Crédits photos : Capture écran YouTUbe / Nasa

Partager cet article

Pour en savoir plus