CinéPride de Nantes : subvention refusée à un festival LGBT

Par , publié le | modifié le
France Festival CinéPride
Festival CinéPride

Le Festival CinéPride vient de se voir privé de subvention par le conseil régional des Pays de la Loire, au motif que l'association gérant le festival LGBT soutiendrait la gestation pour autrui.

Vendredi, le président Les Républicains (LR) du conseil régional des Pays de la Loire Bruno Retailleau a communiqué son refus d'accorder une subvention au Festival CinéPride, un évènement cinématographique organisé par le centre LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et trans) de Nantes.

Cité par nos confrères du Figaro, M. Retailleau a parlé d'une décision découlant d'un caractère contrevenant du demandeur : "Comment une association qui demande une subvention sur fonds publics peut-elle refuser de s'engager sur le respect de la loi ?" Avant de préciser par voie de communiqué que "le conseil régional ne peut subventionner une association qui refuse de s'engager sur le respect de la loi républicaine en faisant la promotion de la GPA [NDLR : gestation pour autrui]".

Festival CinéPride : pas subventionné à cause d'une réunion sur la GPA

Plus spécifiquement encore, il est reproché au centre LGBT d'avoir organisé une réunion d'information sur la GPA en novembre dernier : "Nous étions prêts à revoir notre position s'ils s'engageaient formellement à ne plus promouvoir la GPA".

Et si les élus socialistes des Pays de la Loire ont dénoncé "fermement ce choix politique", le président du conseil régional n'en démord pas : "Tout en affirmant que cette pratique restera interdite, les socialistes refusent de la dénoncer clairement et de la combattre concrètement, quand ils ne favorisent pas dans les faits son développement".

LGBT : 5.000 euros en moins pour l'évènement

Ajoutons toutefois que le département de Loire-Atlantique a signifié son intention d'augmenter exceptionnellement sa contribution au festival, "remis en cause par le désengagement d'une autre collectivité", dans le but de "permettre son organisation".

Pour Xavier Prieur-Hadjadj, membre du comité de sélection et d'organisation du Festival CinéPride, le refus de subvention exprimé par le conseil régional des Pays de la Loire se traduit par une perte de 5.000 euros sur un budget de 15.000 euros. L'évènement demeure prévu pour se tenir du 31 mai au 7 juin 2016.

Crédits photos : page Facebook du Festival CinéPride

Partager cet article

Pour en savoir plus