Nantes : découverte du squelette d'une femme morte depuis au moins un an

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Photo d'illustration. Police nationale
Photo d'illustration. Police nationale

Mardi à Nantes, le corps d'une sexagénaire réduit à l'état de squelette a été retrouvé dans son appartement. La mort remonterait à plusieurs années.

Ce sont les forces de l'ordre de Nantes qui ont fait la macabre découverte mardi. Des sources policières révèlent ainsi en ce vendredi que les représentants de l'ordre ont été alertés par le propriétaire d'un appartement, inquiet de ne plus avoir la moindre nouvelle de sa locataire.

Et une patrouille de police d'avoir découvert, dans l'appartement de cette dernière et accompagnée d'un serrurier, le corps sans vie de la sexagénaire réduit à l'état de squelette. Nos confrères de Paris Match, qui rapportent l'information, ajoutent qu'en dépit d'un bailleur social qui n'avait plus de contact avec sa locataire, le paiement du loyer continuait cependant d'être réglé par prélèvement bancaire.

Sexagénaire retrouvée sans vie chez elle : une mort remontant à deux ans ?

On apprend de même que la femme, handicapée, vivait seule sans téléphone et qu'elle n'avait pas d'enfant. Ses voisins ne l'avaient plus vue depuis plusieurs mois et on parle même d'une période d'un an où la sexagénaire ne serait ainsi plus apparue aux yeux de son voisinage. D'après les sources policières, l'autopsie du corps requise par le parquet semblent dater le décès à plus d'un an voire deux ans. Les circonstances de la mort n'apparaissent toutefois pas encore clairement établies aux dernières nouvelles.

Des courriers de 2014 dans sa boîte aux lettres

Les enquêteurs ont découvert dans l'appartement de la sexagénaire des produits alimentaires qu'il était recommandé de consommer avant février 2014, et c'est la même année qui a été retrouvée sur des courriers encore présents dans sa boîte aux lettres. Il est enfin indiqué que le corps a été transporté à la morgue du CHU de Nantes et que son autopsie est également censée mettre en lumière l'identité de la défunte.

Crédits photos : GERARD BOTTINO / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus