Nantes : ivre, une mère interpellée avec son bébé dans un bar

Par , publié le
Faits Divers L'alcool en poudre sera bientôt commercialisée aux Etats-Unis
L'alcool en poudre sera bientôt commercialisée aux Etats-Unis

Samedi soir à Nantes, une femme a été interpellée en état d'ébriété. Elle se trouvait dans un bar avec son bébé qui, selon plusieurs témoignages, aurait connu deux chocs à la tête dans la soirée.

Les faits remontent à samedi soir et ont eu lieu à Nantes, et plus particulièrement dans un bar situé dans le centre-ville. Une femme présente au sein de l'établissement se dirige vers la sortie. Sauf que cette mère de famille manifeste quelques difficultés à quitter le bar, titubant et ne laissant ainsi guère planer le doute sur un vraisemblable état d'ébriété.

C'est à ce moment-là que des clients du bar viennent l'empêcher de partir. Si l'état de cette femme a pu être jugé trop dangereux vis-à-vis d'elle-même pour la laisser repartir dans la rue, les clients du bar ont aussi très probablement agi dans la sécurité du bébé avec lequel cette femme était arrivée.

Femme interpellée ivre dans un bar : son bébé aurait été violenté

L'enfant de 5 mois se trouvait en effet dans un porte-bébé ventral dont était équipé sa mère. Nos confrères de Ouest-France, qui rapportent l'information, indiquent de même que, selon les témoignages émis par ces clients, la tête du bébé aurait cogné une table à deux reprises. Et ces consommateurs d'avoir redouté que l'enfant soit de nouveau violenté et possiblement plus durement encore.

2,80 grammes d'alcool par litre de sang

On apprend finalement que le bébé a pu être pris en charge par les urgences pédiatriques, et qu'en dépit des possibles chocs connus au niveau de sa tête, aucun élément alarmant n'a été constaté au niveau de sa santé. Quant à sa mère, il s'est avéré qu'elle présentait un taux de 2,80 grammes d'alcool par litre de sang. Il était prévu qu'elle soit entendue dimanche après-midi par les autorités, et si cette éventualité reste à confirmer ou non, cette femme de 26 ans risque d'être poursuivie pour "soustraction sans motif légitime à ses obligations légales". Elle a été placée en garde à vue après être passée en cellule de dégrisement.

Crédits photos : Suslik1983

Partager cet article

Pour en savoir plus