Nantes : en garde à vue pour vol d'un téléphone, il récidive chez le médecin

Par , publié le
Faits Divers Un smartphone
Un smartphone

Placé en garde à vue pour avoir volé un téléphone portable dans une enseigne de Nantes, un homme de 35 ans a récidivé alors qu'il était examiné par un médecin à sa demande.

Les faits se sont produits jeudi après-midi à Nantes. Il est aux alentours de 17h30 lorsqu'un homme âgé de 35 ans dérobe un téléphone portable à la Fnac. Alerté, le service de sécurité va alors procéder à l'interpellation de l'individu, lequel ne se montrera cependant pas coopératif.

Le téléphone en question, d'une valeur de 149 euros, est retrouvé dans le blouson du trentenaire. La découverte ne s'arrête pas là puisque, comme le rapportent nos confrères de Francetv info, les forces de l'ordre vont également retrouver sur l'homme un chèque émis au nom d'une société nantaise.

Un téléphone et un chéquier retrouvés chez un voleur présumé récidiviste

Après s'être vu notifier ses droits, l'individu est placé en garde à vue. Se sentant apparemment fébrile, il demande alors à consulter un médecin. Sa requête lui est accordée et un professionnel de santé se livre à son examen. À un moment donné, le médecin sort de la pièce où il se trouvait avec son patient pour aller chercher un médicament.

Le praticien ne se doutait possiblement pas que cette absence temporaire allait donner l'occasion au voleur présumé de récidiver, en dérobant ainsi le téléphone du médecin rangé dans la poche de sa veste. L'homme met sa nouvelle acquisition dans son pantalon, et les forces de l'ordre de s'en apercevoir quelque temps plus tard.

L'homme nie en bloc

La Fnac a depuis déposé plainte pour la dégradation du téléphone et le chéquier restitué à son véritable propriétaire, à qui ses chèques avaient été volés dans la nuit du 13 au 14 avril 2016. Le médecin a quant à lui récupéré son téléphone.

Son patient nie toutefois les vols qui lui sont reprochés, en particulier celui commis à l'encontre du spécialiste. Une défense dont on attend de voir si elle sera la même lundi prochain, où l'homme sera présenté devant le juge.

Crédits photos : ponsulak/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus