Myriam El Khomri : "marre" d'avoir à justifier sa nationalité française

Par , publié le
Politique Myriam El Khomri, ministre du Travail
Myriam El Khomri, ministre du Travail

Après avoir été mise à mal par les questions de Jean-Jacques Bourdin sur la durée de renouvellement d'un CDD, la ministre du Travail Myriam El Khomri a déploré dans "Le Grand Jury" d'avoir à sans cesse justifier sa nationalité française dans les médias.

Le 5 novembre dernier, la ministre du Travail Myriam El Khomri était l'invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BMFTV et RMC. Et d'avoir finalement reconnu, suite aux questions de l'interlocuteur portant sur la durée de renouvellement d'un CDD, ne pas être en mesure de lui répondre.

Dimanche, elle était reçue sur le plateau du Grand Jury de RTL, LCI et Le Figaro où cette sortie a, assez logiquement, été évoquée. La ministre n'a visiblement pas apprécié qu'un chroniqueur de l'émission emboîte le pas à Jean-Jacques Bourdin en l'interrogeant sur le montant du SMIC : "Je ne suis pas là pour répondre à un quiz." Même si elle aura par la suite délivré la bonne réponse (quelque 1.500 euros bruts, c'est-à-dire 1.100 euros nets).

La ministre du Travail El Khomri ne se dit "pas victime" de ses dirigeants

Myriam El Khomri a ensuite été appelée à réagir au tweet émis par Jacques Clostermann, délégué national du RBM (Rassemblement bleu marine) qui l'a désignée telle "une victime de ces dirigeants qui ne voient dans la composition d'un gouvernement que le casting d'une télé réalité". Et la ministre de rétorquer : "Je ne suis pas victime, moi."

"J'en ai marre de venir sur des plateaux pour justifier que je suis française"

Avant d'estimer que toutes ces questions ont pour but de remettre en question sa nationalité française en raison d'un nom et d'une couleur de peau qui appelleraient à la suspicion : "Je crois qu'on a un problème dans notre pays, c'est que le nom et la couleur de peau restent des marqueurs extrêmement importants. Et donc, moi, j'en ai marre de venir sur des plateaux pour justifier que je suis française. J'en ai marre de devoir me justifier de mes origines." Ces dernières n'ont pourtant pas semblé avoir été mentionnées dans la plupart des réactions énoncées suite à son entretien télévisé du 5 novembre.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article