Municipales de Madagascar : Ravalomanana s'y croit déjà

Par , publié le
International
Antananarivo, capitale de Madagascar

Alors que les résultats définitifs des élections municipales de Madagascar ne seront pas connus avant plusieurs semaines, la candidate Lalao Ravalomanana pense déjà avoir remporté la victoire.

Vendredi, les élections municipales de Madagascar ont donné lieu à une abstention pour le moins majeure puisque estimée à plus ou moins 60%. Ce qui n'empêchera cependant pas l'élection d'un ou d'une maire d'ici quelques semaines. Et à en croire les premiers résultats observés, le vainqueur pourrait bien être une femme.

Un observateur d’une ambassade rapporte ainsi que les résultats enregistrés dans un bureau de vote du centre-ville affichent un avantage certain pour Lalao Ravalomanana : "La tendance, on voit bien, est claire : sur les 273 votants, on voit que Lalao mène avec 172 voix."

Madagascar : Lalao Ravalomanana, première maire d'Antananarivo ?

Marc Ravalomanana, le mari de la candidate, s'est exprimé sur cette victoire en approche alors que le couple venait de revenir à leur domicile : "Nous avons déjà les résultats de 60% des bureaux de vote et elle [ndlr : Lalao Ravalomanana] arrive à un score de 56,9% des voix. Avec un tel score, ce serait difficile que la tendance s’inverse. C’est un résultat excellent. Cela nous donne une majorité de conseillers municipaux." En cas de confirmation de cette tendance, Lalao Ravalomanana deviendrait alors la première maire d'Antananarivo.

Des résultats définitifs qui vont se faire attendre

Dans des propos relatés par RFI, Lalao Ravalomanana a laissé transparaître le visage d'une candidate déjà détentrice d'un mandat : "Je suis consciente de mes responsabilités et prête à les assumer. On va tous relever le défi ensemble et sauver Antananarivo." Et ce même si des voix se sont élevées pour dénoncer de présumées fraudes et anomalies. Il est à noter qu'il faudra patienter une quinzaine de jours avant de prendre connaissance de premiers résultats provisoires, puis encore un mois environ, le temps que ces conclusions soient ensuite validées par les tribunaux administratifs de chaque province.

Crédits photos : Sapsiwai / Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus