Much Loved : Loubna Abidar déclare avoir été agressée au Maroc

Par , publié le
Cinéma Loubna Abidar, comédienne de "Much Loved"
Loubna Abidar, comédienne de "Much Loved"

Loubna Abidar, comédienne du film "Much Loved", affirme avoir été agressée au Maroc et que la police a refusé d'enregistrer sa plainte. Les autorités démentent les faits.

Dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 novembre a été postée sur Facebook une vidéo où la comédienne Loubna Abidar apparaît le visage tuméfié. La raison de cette apparence selon les dires de l'interprète de la prostituée Noha dans Much Loved, une agression subie au Maroc.

Dans des propos repris par France 24, la jeune femme de 29 ans affirme n'avoir obtenu l'assistance ni des secours, ni des autorités : "Les médecins, les cliniques et les commissariats ont refusé de m’accueillir. Je suis allée au grand commissariat de Casablanca en pleine nuit et on m'a reçue avec des rires. Le policier a dit : 'Enfin, Abidar a été frappée !'" Et la comédienne de répondre : "Tout cela pour un film que vous n'avez pas vu."

Agressée au Maroc, Loubna Abidar affirme n'avoir pas pu déposer sa plainte

Much Loved, qui raconte le quotidien d'un groupe de prostituées marocaines travaillant à Marrakech, a en effet été interdit de diffusion au Maroc (et sorti le 16 septembre dernier en France). Ce qui n'empêche pas Loubna Abidar d'être fréquemment la cible de menaces de morts, énoncées au téléphone ou sur les réseaux sociaux.

La police de Casablanca dément les propos de la comédienne de "Much Loved"

La préfecture de police de Casablanca a pour sa part indiqué par voie de communiqué, rapporté par Telquel.ma, démentir "catégoriquement les données contenues dans la vidéo", en assurant avoir enregistré le dépôt de plainte de Loubna Abidar avec "professionnalisme et objectivité sans aucune considération personnelle". Rappelons qu'il y a de cela quelques mois, une autre figure de Much Loved, le réalisateur Nabil Ayouch, s'était lui aussi dit victime d'une agression survenue au Maroc pour la "mauvaise image" que le film donnerait du pays.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus