Mourad Boudjellal parle de « la prostituée » Front National

Par , publié le | modifié le
Politique
Mourad Boudjellal, président du Rugby Club Toulonnais.

Connu pour son franc-parler et son aversion pour le Front National, Mourad Boudjellal n’a pas hésité à comparer le parti de Marine Le Pen à une « prostituée ».

Homme d’affaires avisé qui semble réussir tout ce qu’il entreprend tant dans le domaine culturel que sportif, Mourad Boudjellal est également reconnu pour son franc-parler. Ce qui lui a d’ailleurs valu de faire partie du casting de l’émission de radio Les Grandes Gueules de RMC.

Soutien de poids pour le candidat du groupe Les Républicains Christian Estrosi pour la région Provence Alpes Côtes-d’Azur, le président du RC Toulon s’est une nouvelle fois lâché au micro contre l’une de ses victimes favorites en la personne du Front National.

La « prostituée » Front National

Interrogé au micro de l’émission de Léa Salamé sur France Inter au sujet du Front National à qui il compte bien faire barrage, Mourad Boudjellal n’a pas fait dans la langue de bois en comparant le parti dirigé par Marine Le Pen à une « sorte de prostitué de la pauvreté ». Pour l’homme d’affaires « plus la pauvreté augmente, plus ils se maquillent et ils sortent vendre leurs salades ».

Le FN « amené à prendre le pouvoir »

Le président du RC Toulon s’était déjà exprimé sur le FN ce lundi dans une interview accordée à Libération estimant que Marine Le Pen était « inéluctablement appelé à prendre le pouvoir », mais qu’il comptait bien « repousser l’échéance ».

Et à ceux qui reprochent à Christian Estrosi de tenir des propos parfois très limite Boudjellal rétorque « Sur l’intégrisme, je peux être plus violent que lui, rétorque Boudjellal. Je pense qu’il a des écarts de langage pour ratisser un peu large. » tout en rappelant que dans la liste du Front National « on retrouve des types comme Philippe Vardon, les Jeunesses identitaires, des mecs à la droite de Göring et Goebbels ! » Des propos qui ne devraient pas manquer de faire réagir du côté de l’extrême droite.

Crédits photos : CANAL+/Thierry Gromik/Phototele.com

Partager cet article

Pour en savoir plus