Mostra de Venise : 21 films "surprenants, inattendus et dérangeants"

Par , publié le
Cinéma 72ème Mostra de Venise
72ème Mostra de Venise

À la rentrée, la 72ème édition de la Mostra de Venise fera s'affronter des longs-métrages que l'on nous présente déjà comme allant être "surprenants, inattendus et dérangeants".

Du 2 au 15 septembre prochains se tiendra, en Italie, la 72ème édition de la Mostra de Venise. Cette année, le festival international du film de Venise devrait d'ailleurs afficher, selon son directeur artistique Alberto Barbera, "un panorama complet de la réalité du cinéma contemporain". À noter que la Mostra de Venise, créée en 1932, est le parent de tous les festivals cinématographiques.

Durant sa conférence de presse s'étant tenu mercredi dernier à Rome, M. Barbera a prévenu les spectateurs qu'il pourront constater le "retour de grands réalisateurs", de même que "la venue de nombreux débutants". Quant au programme, on peut s'attendre à un menu "très varié, avec des œuvres expérimentales et de grands films d'auteur".

72ème Mostra de Venise : des films "surprenants" de grands et de débutants

Et si le directeur artistique de l'évènement n'a pas manqué d'ajouter qu'il sera également question de "films hollywoodiens et à grand spectacle, tels que les aime le public", ce dernier sera éventuellement amené à être décontenancé. Les 21 films allant être présentés ont ainsi été désignés de "surprenants", d'"inattendus" et de "dérangeants".

Johnny Depp hors compétition avec Black Mass

Des noms ? Le plus résonnant semble être le Black Mass de Scott Cooper avec Johnny Depp, même si ce film sera projeté hors compétition. Citons également l'Everest de Baltasar Kormàkur avec Jake Gyllenhaal et Robin Wright, le Go with me de Daniel Alfredson avec Anthony Hopkins ou encore le Spotlight de Thomas McCarthy dont le casting est entre autres composé de Michael Keaton, Mark Ruffalo et Rachel McAdams. The Audition, court-métrage promotionnel de Martin Scorsese, donnera quant à lui l'occasion à Robert de Niro, Leonardo di Caprio et Brad Pitt de se donner la réplique sans arborer le moindre masque. Signalons enfin que de durs thèmes seront abordés, comme le conflit israélo-palestinien avec Rabin, the last day (Amos Gitaï), le nazisme dans Remember (Atom Egoyan) et la pédophilie dans Desde allà (Lorenzo Vigas).

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus