Moselle : il roulait sans plaque d'immatriculation ni portières en raison d'une peinture "pas sèche"

Par , publié le
Faits Divers
Voiture désossée en Moselle

Samedi en Moselle, les gendarmes ont contrôlé un véhicule notamment dépourvu de sa plaque d'immatriculation et de ses portières. Le conducteur a expliqué qu'il roulait ainsi en raison d'une peinture "pas tout à fait sèche".

En dépit de ses explications, on imagine que cet automobiliste a été sévèrement verbalisé par les forces de la gendarmerie nationale. Samedi en Moselle, ce conducteur a ainsi vraisemblablement été contraint de poursuivre sa route à pied après que les autorités ont procédé au contrôle de son véhicule.

L'automobiliste, nous rapporte la gendarmerie nationale sur les réseaux sociaux, évoluait sur la route départementale 38, au niveau de la commune de Mittelbronn, lorsqu'il a croisé sur son chemin un peloton de gendarmes motorisés de Phalsbourg. Et les forces de l'ordre de lui avoir intimé de s'arrêter pour un contrôle qui apparaissait hautement nécessaire.

Il roulait avec une voiture désossée, sans pare-choc ni vitres

Photos à l'appui, les gendarmes expliquent s'être trouvés nez-à-nez avec "un véhicule complètement désossé, dépourvu de son pare-choc, de ses portes et de ses vitres ainsi que de nombreux accessoires de sécurité."

Si l'on ignore la distance parcourue par l'automobiliste avec la voiture dans cet état, l'homme a apporté la justification d'une peinture qu'il venait de refaire et qui n'était, à son sens, "pas tout à fait sèche".

Sept infractions commises au code de la route

Des explications dont on suppose qu'elles ont été estimées trop peu suffisantes aux oreilles des forces de l'ordre pour laisser repartir l'automobiliste sans sanction. Les gendarmes ont ainsi relevé ici sept infractions au code de la route incluant entre autres la circulation d'un véhicule non conforme ainsi que l'absence de plaque d’immatriculation et d'éléments de sécurité.

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article