Mort en prison de Lou Pearlman, producteur des Backstreet Boys et NSYNC

Par , publié le
Musique Lou Pearlman
Lou Pearlman

Condamné en 2008 à 25 ans de prison pour escroquerie, l'ancien producteur des Backstreet Boys et de NSYNC Lou Pearlman est mort vendredi en prison. Il avait 62 ans.

Lou Pearlman, producteur notamment des groupes de garçons à succès Backstreet Boys et NSYNC dans les années 90, est mort vendredi en prison à l'âge de 62 ans. Il avait été condamné en 2008 à une peine de 25 ans d'emprisonnement pour escroquerie.

Lou Pearlman avait grandement participé au succès des Backstreet Boys, en ayant ainsi produit le groupe composé de cinq gens choisis sur casting en 1993. Le boysband apparaissait quelque peu comme le successeur des New Kids on the Block, A. J., Howie, Nick, Kevin et Brian étant parvenus à écouler un total de disques excédant les 130 millions d'unités.

Lou Pearlman : l'ex-producteur meurt en prison à 62 ans

C'est également Lou Pearlman que l'on retrouve derrière l'émergence du groupe NSYNC, dont faisait partie Justin Timberlake et qui aura quant à lui vendu 55 millions d'albums. Cette collaboration aura toutefois été émaillée de soupçons de fraude, et un procès d'avoir même vu le jour.

En 1997, il aura également été à l'origine d'Innosense, un groupe de filles qui intégrait, à un moment donné, une certaine Britney Spears. En 2008, Lou Pearlman avait été reconnu coupable d'un copieux montage financier (système de Ponzi), avec en victimes des banques et des particuliers incités à effectuer des investissements dans des entreprises fictives du secteur aérien. Pour un préjudice estimé à 300 millions de dollars, l'ex-producteur aura été condamné à purger une peine de 25 ans de prison.

Les hommages de NSYNC

Sur le réseau social Twitter, plusieurs membres du groupe NSYNC ont réagi à la disparition de Lou Pearlman, dont les circonstance n'ont pas été communiquées. Lance Bass a ainsi déclaré : "Il se dit que Lou Pearlman vient de mourir. Il n'était probablement pas un homme d'affaires irréprochable, mais je ne ferais pas ce que j'adore aujourd'hui sans son influence. Repose en paix Lou".

Justin Timberlake s'est voulu plus neutre dans son hommage : "J'espère qu'il a trouvé un peu de paix. Que Dieu te garde et repose en paix, Lou Pearlman."

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus