Mort de Lady Di : la thèse du complot immédiatement envisagée par Elizabeth II

Par , publié le
People La reine d'Angleterre Elizabeth II
La reine d'Angleterre Elizabeth II

La biographe de la famille royale britannique a récemment révélé au Daily Mail la réaction qu'eut la reine Elizabeth II en apprenant le tragique accident de sa belle-fille Lady Diana.

Le 31 août 1997, la princesse de Galles Lady Di trouvait la mort à l'âge de 36 ans dans un accident de la route survenu dans la capitale française. Et alors que dix-huit ans nous sépareront bientôt de ce tragique évènement, on ignorait jusqu'ici quelle avait été la réaction de la reine Elizabeth II à la nouvelle.

Et s'il était tout à fait logique de respecter la vraisemblable douleur de la monarque en ne cherchant pas à savoir ce qu'elle avait précisément ressenti à ce moment-là, la biographe de la famille royale a récemment révélé l'information au Daily Mail.

Elizabeth II sur l'accident mortel de Lady Di : "On a dû graisser ses freins"

Ingrid Steward, c'est son nom, a ainsi fait savoir que lorsque la reine Elizabeth II a appris que sa belle-fille avait péri à Paris, elle s'est écriée "Quelqu'un a dû graisser ses freins !" Une réaction interpellante à plus d'un titre. Elle semble d'abord traduire de manière explicite une thèse du complot immédiatement envisagée par la reine, qui n'ignorait pas que des menaces planaient sur Lady Di et son compagnon Dodi Al-Fayed.

Une reine soucieuse de préserver ses petits-fils

De par des mots ciblant davantage l'origine supposée de l'accident plutôt que l'émotion d'une perte, cette réaction apparaît également témoigner de la relation peu évidente que nouaient Elizabeth II et Lady Di. Suite au décès de cette dernière, la reine avait ainsi surpris son monde en ayant décidé de demeurer dans sa résidence de vacances située en Écosse. Ce choix de ne pas rentrer à Londres, d'après Ingrid Steward, était motivé par la volonté de préserver Harry et William, les fils de la défunte princesse, de l'emballement des médias. Une raison qui n'était apparemment pas parvenue aux oreilles des Britanniques, lesquels ont en effet mal vécu l'attitude de la reine durant cet épisode. Ingrid Steward sortira prochainement un ouvrage sur Elizabeth II intitulé The Queen's Speech: An Intimate Portrait of the Queen in Her Own Words, dans lequel on s'attend logiquement à y retrouver les récentes révélations de la biographe.

Crédits photos : Shaun Jeffers / Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus