Morbihan : deux ans de prison ferme pour avoir tenté de tuer son fœtus

Par , publié le
Faits Divers
La balance de la justice. Photo d'illustration.

Lundi, une femme de 27 ans a été condamnée par le tribunal correctionnel de Lorient à quatre ans de prison dont deux avec sursis pour avoir tenté de tuer le fœtus qu'elle portait en elle.

Les faits remontent à la nuit du 25 au 26 novembre 2015 et se sont déroulés dans la commune de Hennebont, dans le Morbihan. Une femme âgée de 27 ans et enceinte de son quatrième enfant se dispute avec le père. Alors qu'elle avait absorbé une importante quantité d'alcool mélangé à des médicaments, la mère de famille l'a menacé :

"C'est pas ton bébé, regarde ce que j’en fais !" Et d'avoir alors donné trois coups de couteau à son ventre, blessant par la même occasion le fœtus qu'elle portait. Nos confrères de Ouest-France, qui rapportent l'information, indiquent qu'après une césarienne opérée en urgence à l'hôpital de Lorient, la vie du bébé a pu être préservée.

Elle poignarde son fœtus : le bébé sauvé mais des cicatrices

L'enfant conserve néanmoins deux cicatrices au niveau du visage, l'une à la paupière et l'autre à la pommette. Lundi, sa mère comparaissait devant le tribunal correctionnel de Lorient pour cette agression commise alors qu'elle en était à sept mois de grossesse.

Après avoir reconnu avoir agi "par jalousie et pour se venger de son conjoint", la prévenue a été reconnue coupable des faits dont on l'accusait, et ainsi condamnée à quatre ans de prison dont deux avec sursis. Il n'a toutefois pas été précisé le motif de la dispute ayant conduit au drame.

L'enfant placé et plus sous l'autorité de la mère

Le parquet a suivi le réquisitoire du parquet qui demandait ainsi le retrait de l'autorité parentale de la jeune femme. Son quatrième enfant a été placé et il lui faudra verser la somme de 5.000 € au Conseil départemental du Morbihan pour réparation.

Il apparaît que ce n'est pas la première fois que cette mère se livrait à des actes de violences, puisqu'elle avait en effet précédemment été condamnée à huit reprises pour de tels actes, en y ajoutant des vols.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus