Morano : après la France "pays de race blanche", la crainte d'une France "musulmane"

Par , publié le | modifié le
Politique Nadine Morano sur RMC le 1er août 2016
Nadine Morano sur RMC le 1er août 2016

Lundi au micro de RMC, la députée européenne Nadino Morano a demandé à ce que l'immigration arabo-musulmane soit massivement freinée, en émettant la crainte que "la France devienne musulmane".

À peu de choses près, on aurait pu croire que cette déclaration avait été émise le 1er avril dernier. Ce n'est pourtant pas le cas et la députée européenne Les Républicains (LR) Nadine Morano a bien tenus ces propos en ce lundi chez nos confrères de RMC.

Elle a d'abord dépeint le paysage musulman apparaissant actuellement à ses yeux en France : "Nous vivons l'islam radical qui se développe en France, des comportements communautaristes inacceptables avec le développement du port du voile intégral dans les quartiers, [...] et on laisse s'installer en France un islam politique depuis très longtemps."

"On laisse s'installer en France un islam politique" selon Morano

Et Mme Morano de poursuivre : "Et je voudrais dire que, évidemment, j'ai appelé les responsables musulmans à s'exprimer, à prendre leurs responsabilités [...] Moi j'attends des actes, j'attends des déclarations puissantes." L'ex-secrétaire d'État sous Nicolas Sarkozy rappelle ensuite avoir, en 2008, demandé au responsable du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) de l'époque de soutenir l'interdiction, par le gouvernement, du port du voile à l'école. Une requête à laquelle son interlocuteur n'aura pas souhaité donner suite afin de ne pas stigmatiser la communauté musulmane.

Quand on lui demande si le problème qu'elle évoque concerne une fraction de l'islam ou la religion dans son ensemble, Nadine Morano parle sémantique : "On nous parle d'islam modéré, ça veut donc dire qu'il y a un islam violent".

La députée européenne ne veut pas d'un Hexagone musulman

Avant de rappeler que "la France est une terre chrétienne, le fonctionnement de sa république est laïque, et donc ceux qui vivent sur son sol doivent accepter de vivre sur une terre aux racines chrétiennes avec un fonctionnement laïc qui impose à chacun le respect des lois."

Presque un an après avoir décrit la France comme un "pays de race blanche", Nadine Morano a possiblement ouvert une nouvelle polémique en finissant par appeler à ce que l'immigration arabo-musulmane soit freinée en France, ne voulant ainsi pas que cette dernière "devienne musulmane".

Crédits photos : capture d'écran Dailymotion

Partager cet article

Pour en savoir plus