Mongolie : découverte exceptionnelle de bébés dinosaures dans leur nid

Par , publié le
International
Au moins trois squelettes de dinosaures encore dans l'oeuf ou peu après l'éclosion au moment de leur mort ont été mis au jour dans la région appelée "la tombe du dragon" du désert de Gobi en Mongolie, ont annoncé des scientifiques belges

Des paléontologues ont fait une remarquable découverte dans le désert de Gobie. Ils ont trouvé un spécimen unique de nid de dinosaure fossilisé contenant trois ou quatre squelettes de bébés dinosaures dans leur nid.

La région nommée "la tombe du dragon" dans le désert de Gobi en Mongolie a été le théâtre d'une découverte exceptionnelle. Des paléontologues belges ont ainsi mis à jour au moins trois squelettes de dinosaures à peine éclos ou tout près d'éclore encore dans leur nid.

Un nid de dinosaure découvert

Les bébés dinosaures sont de type Saurolophus angustirostris, il s'agit de lézard à crête de grande taille et herbivore. Leur taille adulte est estimée à douze mètres de long et leur poids à plus de deux tonnes. Leur âge est estimé entre 70,6 et 65,5 millions d'années ce qui correspond à la période de la fin du crétacé. Un grand nombre de squelettes adultes fossilisés ont été découverts dans la région mais c'est la première fois que l'on découvre un tel nid.

Les paléontologues qui ont réalisé la découverte parlent d'un nid contenant entre 3 et 4 squelettes de bébés tout juste éclos ou sur le point d'éclore. Des restes de coquilles d'œufs ont aussi été retrouvés.

Des bébés pas encore complètement développés

Selon les paléontologues, les squelettes découverts montrent que les bébés étaient dans les premiers stades de développement. Les os montrent clairement leur appartenance à l'espèce des Saurolophus angustirostris mais les différentes parties du crâne n'ont pas été fusionnées et la crête caractéristique de cette espèce n'est pas développée.

Selon les paléontologues : "La quasi absence de développement de la crête chez ces bébés saurolophini fournit des indices génétiques sur la croissance de la crête chez ces dinosaures". Leonard Dewaele, un des coauteurs de l'étude sur ces squelettes précise que : "Les Saurolophilis sont les seuls dinosaures de la famille des sauropodes à avoir une crête sur le crâne quand ils sont adultes". Une découverte exceptionnelle qui permettra d'en connaitre davantage sur cette lointaine espèce d'herbivores.

Crédits photos : © Dewaele et al./AFP/Archives -

Partager cet article