"Mom Hair" : les cheveux courts déconseillés après une grossesse ?

Par , publié le
Société Une mère et sa fille
Une mère et sa fille

Un article du New York Times recommande notamment aux mères de famille d'adopter les cheveux longs après une grossesse, et ce afin que les regards ne soient pas focalisés sur des kilos en trop.

Le 21 juin dernier, la journaliste Bee Shapiro du New York Times publiait un article intitulé "Mom Hair : It Exists. Now What to Do About It". Soit "La coupe de cheveux de maman : ça existe.  Que faire maintenant à ce sujet". Ce qui voudrait donc dire que, selon ce concept de "Mom Hair", les mères de famille ne pourraient adopter qu'une seule manière de se coiffer.

Dans des propos traduits et rapportés par L'Obs, la journaliste commence par dire que l'on a "vu ça dans tous dans les centres commerciaux de banlieue : le carré long derrière, plus court devant, qui se voudrait élégant mais est inévitablement vieillot."

Mères de famille : culpabilisées par le concept du "Mom Hair"

Avant que l'article ne sollicite un coiffeur pour qui les cheveux courts sur une femme venant d'accoucher apparaissent comme une "terrible erreur" : "Il n'y a pas que vos cheveux qui changent [après une grossesse]. Votre corps aussi. Vous n'aurez pas forcément tout de suite le poids que vous voulez avoir. Et la vérité, c'est que les cheveux longs peuvent être un moyen de distraction. Quand ils sont courts, vous êtes davantage exposée. C'est littéralement moins possible de se cacher derrière."

Les femmes réagissent sur Twitter

Quand bien même la journaliste reconnaît que la coupe au carré n'est pas à proscrire pour toutes les mamans, son propos a eu pour effet d'initier un mouvement de contestation sur le réseau social Twitter. Des mères de famille y ont ainsi posté des photos d'elles, et pas forcément les cheveux longs, accompagnées du mot-dièse #momhair.

L'un de ces messages comportait par exemple une illustration de coupe de cheveux sur laquelle était inscrite la phrase : "Ma coiffure s'appelle : 'j'ai des gamins'". Des réactions somme toutes logiques puisqu'il est question, dans l'article de Bee Shapiro, de considérations purement esthétiques envers des femmes n'ayant possiblement que faire d'être jugées sur leur apparence.

Crédits photos : Olesya Kuznetsova / Shutterstock.com

Partager cet article