Moelle osseuse : hommes de moins de 40 ans, donnez !

Par , publié le
Santé Photo d'illustration. Un laboratoire.
Photo d'illustration. Un laboratoire.

A l'occasion de la 11e Semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse, un appel est lancé pour encourager les hommes à donner. En cause, de nombreuses idées reçues.

La France manque de donneurs masculins dans le cas particulier de la moelle osseuse. A l'origine de cette pénurie, une idée reçue et largement propagée selon laquelle le prélèvement serait douloureux.

L'Agence de la biomédecine , au vu des réticences relevées par une enquête TNS-Sofres datant de 2015, vient remettre les pendules à l'heure, et rassurer les potentiels donneurs.

Non, le prélèvement de moelle osseuse n'est pas douloureux

Ce sondage montrait que 6 hommes sur 10 appréhendaient le don de moelle osseuse comme un acte douloureux, puisqu'ils le situent dans la colonne vertébrale. Or il ne s'agit pas de moelle épinière, mais bien osseuse. L'acte médical peut prendre deux formes :

  • il se pratique au niveau des os postérieurs du bassin, sous anesthésie générale,
  • ou bien en laboratoire, avec un prélèvement dans le sang par cytaphérèse (une technique de filtration du sang).

Pour information, dans environ 3 cas sur 4 c'est cette seconde méthode qui est préférée, car moins invasive. Quoi qu'il en soit, l'acte n'est donc ni douloureux, ni risqué pour le donneur.

Une urgence double

Pourquoi est-il important de rééquilibrer la proportion hommes/femmes parmi les donneurs (ces dernières représentent deux-tiers du contingent des donneurs) ? D'abord, car "les greffons de moelle osseuse prélevés chez les hommes de moins de 40 ans sont mieux tolérés par les patients et offrent de meilleures chances aux malades greffés", peut-on lire dans le communiqué de l'Agence de biomédecine. Et la raison la plus important est tout naturellement le fait que ce don sauve des vies.

Afin de propager la bonne nouvelle, deux bous effectueront une tournée dans une douzaine de villes de France (Lille, Nice, Paris, Grenoble, Rouen, Dijon, Angers, Besançon, Tours, Strasbourg, Clermont-Ferrand, Nancy) entre le 14 au 19 mars. Les critères pré-requis pour un don sont les suivants : être en parfaite santé, être âgé de 18 à 50 ans, et "accepter de répondre à un entretien médical et effectuer une prise de sang au moment de l’inscription définitive".

Crédits photos : motorolka/shutterstock.com

Partager cet article