Millau : en prison après être venu laver les carreaux d'un commissariat

Par , publié le
Faits Divers
Illustration. Un véhicule de la police nationale.

Un jeune homme venu laver les carreaux du commissariat de Millau s'est avéré un condamné n'ayant pas exécuté sa peine. Bien qu'ayant plaidé la bonne foi, il a été placé derrière les barreaux.

Les faits se sont déroulés mardi dernier dans la commune de Millau (Occitanie). Un jeune homme de 22 ans, originaire de Rodez, se rend au commissariat pour y laver ses vitres en sa qualité d'employé d'une entreprise de nettoyage.

Comme le veut la procédure, les policiers contrôlent l'identité de toute personne se présentant à eux. En se renseignant via leur ordinateur sur le laveur de carreau, les forces de l'ordre découvrent que celui-ci est recherché par les autorités pour n'avoir pas exécuté une peine de quatre mois de prison. Une condamnation avec sursis prononcée à Brive dans une affaire de trafic de stupéfiants.

L'homme venu laver les carreaux d'un commissariat était recherché

Comme le rapportent nos confrères du Midi Libre, le jeune homme aura expliqué qu'il pensait que le sursis de sa condamnation avait expiré. Témoignant d'une apparente bonne foi, il a également fait savoir aux policiers qu'il avait, il y a deux ans de cela, envoyé un courrier au tribunal auvergnat pour signaler son déménagement. Malgré tout, aucun courrier de son suivi de peine ne lui serait ensuite parvenu.

En prison deux jours plus tard

On apprend au passage que cela faisait depuis deux ans qu'il officiait au même poste. Deux jours après s'être présenté au commissariat dans le cadre de son travail, le laveur de carreaux a été mis en prison. Il n'a pas été précisé si sa peine de quatre mois a été alourdie.

Crédits photos : Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus