Mika Hary, une grande voix est née avec When Morning Comes

Par , publié le
Musique
Mika Hary

Avec When Morning Comes, titre phare de son premier album qui sort en cette fin septembre, la chanteuse israélienne Mika Hary séduit d’emblée. Cette jeune chanteuse a enregistré avec des musiciens new-yorkais un premier album qui mélange jazz traditionnel et world music

Mika Hary a pris son temps avant de se lancer. En étudiant le jazz et la musique contemporaine à la New School de New York, Mika Hary a pu se frotter à la scène jazz new yorkaise très vivante, rencontrer de nombreux musiciens, s’essayer à la scène, et y roder ses propres compositions. When Morning Comes est un exercice très maitrisé qui néglige toute démonstration de virtuosité vocale pour se concentrer sur l’expressivité et la poésie. Tout au long de ce premier album, Mika Hary montre la palette de sa voix, tantôt fine, tantôt puissante, jouant de son impressionnante tessiture avec une confondante facilité. Le clip de When Morning Comes nous montre le chemin esthétique choisi par Mika Hary qui cherche l’intimité d’écoute, la transmission des émotions.

When Morning Comes mélange jazz, pop et influences méditerranéennes

Déjà souvent comparée à Keren Ann ou Norah Jones, Mika Hary chante et compose une musique bien personnelle dans laquelle on retrouve l’influence méditerranéenne de sa culture israélienne, nourrie de voyages, d’écoute de nombreux artistes. Elle a commencé la piano à six ans, et dès lors, n’a plus cessé de progresser et d’impressionner ses auditeurs. Elle n’a pas non plus hésité à participer à American Idol en Israël, avant de rencontrer le producteur Matt Pierson déjà connu pour son travail avec des artistes comme Noa et Yaël Naïm, et de commencer à donner des concerts acoustiques accompagnée du flûtiste Hadar Noiberg qui a travaillé les arrangements luxuriants de l’album. Fermez les yeux, ou plutôt ouvrez les pour regarder la vidéo de When Morning Comes, et la voix de Mika Hary devrait vous ensorceler.

Partager cet article