Migrants et sans abris : l'interpellante opposition de Jean-Pierre Pernaut

Par , publié le
Télévision Jean-Pierre Pernaut au JT de 13h de TF1 le 10 novembre 2016
Jean-Pierre Pernaut au JT de 13h de TF1 le 10 novembre 2016

Jeudi dans son JT de 13h, Jean-Pierre Pernaut a employé, entre deux sujets, une formulation pouvant laisser croire en une opposition de sa part entre migrants et sans abris.

La formulation a pu surprendre voire choquer. Jeudi, dans son JT de 13h diffusé sur TF1, Jean-Pierre Pernaut a usé d'une transition pouvant laisser penser à une opposition, de la part du présentateur, entre migrants et sans abris.

Tout commence avec un sujet sur les maraudes qui, comme le définit la Croix-Rouge du Bourget, représentent des passages "en véhicule Croix-Rouge dans les rues où vivent des personnes défavorisées, dans le but de leur distribuer une soupe chaude, un petit sac de denrées alimentaire ou simplement un peu de réconfort."

Pernaut : une hiérarchisation entre migrants et sans abris ?

Le reportage se conclut par le constat de places venant à manquer dans des centres pour les sans abris rencontrés lors de ces maraudes. Jean-Pierre Pernaut reprend alors l'antenne et tient ces mots : "Voilà, plus de place pour les sans abris mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France".

Et de mentionner le cas d'un centre humanitaire qui ouvrait ses portes en ce même jeudi. Une transition qui fait depuis beaucoup parler sans que l'on sache vraiment si le présentateur du journal a oui ou non tenté de faire entendre sa position sur la gestion, en France, des sans domicile fixe et celle des migrants.

Le présentateur discret sur les réseaux sociaux

En se basant uniquement sur le ton de la voix et l'expression faciale de Jean-Pierre Pernaut dans le passage en question, il n'apparaît pas évident d'y déceler un reproche personnel, adressé au gouvernement actuel, quant à un accueil de migrants éventuellement favorisé au détriment des sans abri.

On peut supposer une maladresse du présentateur tout comme il n'est également pas impossible que celui-ci ait choisi de manifester son mécontentement sur le sujet de façon plus ou moins discrète. Et alors que la sphère Twitter s'est emballée suite à ces propos de Jean-Pierre Pernaut, ce dernier y est depuis apparu sans toutefois apporter une explication à sa transition. Peut-être arrivera-t-elle dans quelques heures.

Crédits photos : capture d'écran Dailymotion

Partager cet article

Pour en savoir plus