Migrants : 3.000 nouvelles places d'hébergement à la fin septembre

Par , publié le
France Photo d’illustration. Migrants arrivant sur l’île grecque de Lesbos le 11 octobre 2015.
Photo d’illustration. Migrants arrivant sur l’île grecque de Lesbos le 11 octobre 2015.

Au début de l'automne, 3.000 places d'hébergement pour les migrants seront créées, a confirmé la ministre du Logement Emmanuelle Cosse.

La capacité des centres d’accueil et d’orientation (CAO), créés l'année dernière afin d'offrir une solution temporaire aux migrants se dirigeant vers une demande d'asile, va être augmentée d'ici à la fin du mois de septembre, a annoncé Emmanuelle Cosse à nos confrères du Monde.

Migrants : bientôt un total de 5.000 places d'accueil

"Nous allons, avant la fin septembre, plus que doubler les capacités de ces centres de répit, en passant de 2.000 à 5.000 places. Toutes les grandes villes ont accepté cet accueil, l’un des objectifs étant de désengorger les territoires très sollicités", a confié la ministre du Logement.

Car, insiste Mme Cosse, "Les campements ne satisfont personne, ni les migrants, ni les riverains, ni les élus. Nous devons accueillir dignement ces réfugiés, c’est une priorité et un engagement international".

50 nouvelles structures

Ces nouveaux centres viendront compléter les 147 déjà existants. Au début de l'été, les préfets avaient été chargés par le ministère de l'Intérieur de faire la liste des lieux possibles, avec une double contrainte : qu'ils permettent 50 place, et que le coût de l'accueil n'excède pas 25 euros par jour et par personne. "Les CAO fonctionnent bien : 80 % des migrants accueillis font leur demande pour un asile en France", s'est réjouie la ministre.

Quant à l'hébergement chez les particuliers, la ministre a émis le vœu qu'il prenne de l'essor : "C’est un excellent moyen pour tisser des liens et se créer un réseau, mais il faut des garde­-fous, s’assurer des bonnes conditions de cet hébergement, qu’il soit gratuit, pas trop contraignant pour les familles. C’est pourquoi nous lançons un appel à projet aux associations organisatrices". Le nombre de ces places est de 500 environ à ce jour.

Crédits photos : Ververidis Vasilis / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus