Michèle Mercier, inoubliable Angélique, est atteinte d'un cancer

Par , publié le | modifié le
People Michèle Mercier
Michèle Mercier

L'inoubliable interprète d'"Angélique, marquise des anges" Michèle Mercier a confirmé souffrir d'un cancer de la peau. Toutefois, plus de l'attrister, la nouvelle a semblé lui donner des ailes. On ne la verra toutefois pas au prochain Festival de Cannes.

Michèle Mercier, que l'on a pu revoir ces dernières années à la télévision dans la mini-série La Famille Katz diffusée sur France 2, souffre d'un cancer de la peau. La comédienne, aujourd'hui âgé de 77 ans, l'a elle-même signifié il y a de cela quelques jours.

Une nouvelle confiée à nos confrères de Nice-Matin. Michèle Mercier y a notamment raconté la manière dont elle a vécue la révélation de sa maladie : "Ça paraît toujours impensable, jusqu'à ce que ça arrive. Il y en a qui pleurent quand ils apprennent cela, moi je suis restée stoïque, comme je l'ai toujours été."

Le cancer vu par Michèle Mercier : "toujours impensable, jusqu'à ce que ça arrive"

Ce qui ne l'a visiblement pas significativement abattue, au contraire : "À partir de ce moment-là, je me suis dit : je fais ce que je veux." Cette liberté ne la prévient toutefois pas de se sentir, par moment, "isolée comme une bête sauvage en pleine forêt". La comédienne assure néanmoins pouvoir compter sur le soutien de son entourage.

Invitée à l'édition 2016 du Festival de Cannes prévue pour se tenir du 11 au 22 mai prochains, Michèle Mercier ne sera pas en mesure de répondre positivement à cette sollicitation, tout comme cela avait été le cas l'année précédente. L'actrice souffrait alors d'une fracture au bras.

Festival de Cannes : une venue compromise

Principalement connue et reconnue pour son interprétation de la marquise Angélique dans la quintologie de Bernard Broderie, Michèle Mercier jouit cependant d'une filmographie plus riche que ce que l'on pourrait être tenté de croire.

Elle a ainsi notamment tourné dans Tirez sur le pianiste (de François Truffaut aux côtés de Charles Aznavour), L'Aîné des Ferchaux (de Jean-Pierre Melville avec Jean-Paul Belmondo), Le Tonnerre de Dieu (de Denys de La Patellière avec Jean Gabin), Le Viager (de Pierre Tchernia avec Michel Serrault et Claude Brasseur) et L'Appel de la forêt (de Ken Annakin avec Charlton Heston).

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article