Michel Galabru évoque la retraite et sa "réplique à la con" dans les Ch'tis

Par , publié le
Culture Michel Galabru sur le plateau de Vivement Dimanche.
Michel Galabru sur le plateau de Vivement Dimanche.

Dans un entretien accordé au Figaro, l'acteur âgé de 92 ans évoque sa petite retraite, les Ch'tis et son doublage dans le film d'animation Hôtel Transylvanie 2.

Michel Galabru n'a toujours pas sa langue dans sa poche. Truculent comme à son habitude, l'acteur aujourd'hui âgé de 92 ans a accordé un entretien au quotidien Le Figaro. Il se confie sur le doublage qu'il a effectué pour le film d'animation Hôtel Transylvanie 2, mais aussi sa maigre retraite et son refus de tourner dans le succès Bienvenue chez les Ch'tis.

Michel Galabru a du mal à boucler ses fins de mois

Hugo-Pierre Gausserand, qui conduit l'entretien, évoque la quantité incroyable dans lesquels l'acteur a tourné, soit plus de 200. Il répond : "Oui, mais vous savez, ce n'est pas 200 films. Je dirais que c'est 182 jours. On m'a mis dans une multitude de films dont je ne connaissais même pas le sujet les trois quarts du temps parce qu'on me donnait deux jours". Même s'il reconnaît qu'il a "eu le bonheur de faire quelques long métrages dans leur longueur", cette longue carrière ne lui permettrait pas de percevoir une retraite incroyable : "Je touche 2.500€ par mois, quelque chose comme ça. Et j'ai toujours des frais, mes petits-enfants notamment. J'ai tout payé pour mes gamins, leurs études, leurs mariages...".

Les "nanars" dans lesquels il a tourné, en garde-t-il une certaine tendresse ? "Pas de tendresse, ni rien, je m'en fous! Ce sont des films qui étaient ce qu'ils étaient. Je les ai fait parce que j'avais besoin de travailler. Je tourne dans ce qu'on me donne. Donnez-moi quelque chose de mieux, je le ferai", répond-il sans détours.

La "réplique à la con des Ch'tis"

Interrogé sur "C'est le Norrrd", sa cultissime réplique dans Bienvenue chez les Ch'tis, il déclare sans ambages : "On m'avait demandé si je voulais tourner un jour. J'avais refusé. J'ai dit à Dany Boonque 'jouer une journée ne m'intéressait pas'. On m'a à nouveau téléphoné. Boon a insisté et a doublé mon cachet. On m'a donné un bon salaire, très intéressant et ils m'ont trouvé cette réplique à la con".

Il a également évoqué son doublage pour Hôtel Transylvanie 2, une technique qu'il n'a pas eu beaucoup l'occasion de perfectionner durant cette carrière : "Ma première fois a été une catastrophe. Je venais de rentrer à la Comédie-Française et quelqu'un m'a fait la mauvaise farce de m'inscrire à un doublage de Don Camillo de Fernandel pour faire un personnage que je n'avais pas demandé". Pour Hôtel Transylvanie 2, "J'y suis allé tremblant de peur parce que je me demandais si j'en étais capable. J'ai eu un coach qui m'a très bien épaulé. J'en étais vraiment content".

Crédits photos : Capture écran Youtube

Partager cet article