Meurthe-et-Moselle : une grand-mère et sa petite-fille périssent intoxiquées

Par , publié le
Faits Divers Un véhicule de pompiers (photo d'illustration)
Un véhicule de pompiers (photo d'illustration)

Mercredi matin en Meurthe-et-Moselle, une grand-mère et sa petite fille ont été découvertes sans vie après avoir été intoxiquées dans un incendie.

Le drame aurait été causé par une cigarette laissée allumée sur le canapé. Mercredi matin, un habitant de Cirey-sur-Vezouze (Lunévillois, Meurthe-et-Moselle) s'interroge en ne voyant pas sa fille, censée réaliser un ramassage scolaire. Il se rend alors au domicile de celle-ci et va découvrir une maison pratiquement entièrement noircie par de la fumée.

En montant à l'étage, il y retrouve sa fille, âgée de 50 ans, et son arrière-petite-fille de 7 ans, toutes deux inconscientes. L'homme alerte alors les secours, qui arriveront sur les lieux aux alentours de 9h00. Nos confrères de l'Est Républicain évoquent l'hypothèse d'un incendie s'étant déclaré dans une pièce du rez-de-chaussée. Une vraisemblable enquête devrait déterminer les circonstances précises de la tragédie.

Incendie en Meurthe-et-Moselle : une cigarette comme possible origine

Les pompiers de Cirey-sur-Vezouze et Badonviller ont ainsi été mobilisés, de même les gendarmes de la communauté de brigade de Blâmont. Des secours qui seront rejoints par la brigade de recherche de la compagnie de Lunéville, le commandant de celle-ci ainsi que le chef de groupe des pompiers du groupement de Lunéville.

Sur ordre du parquet de Nancy, un médecin légiste a lui aussi été appelé à intervenir sur place afin de seconder le technicien en investigations criminelles du groupement de gendarmerie de Meurthe-et-Moselle. Aux environs de 10h45 sont arrivés le maire de la commune René Acrement et le sous-préfet Rachid Kaci. C'est ce dernier qui officialisera, vers 11h30, le décès de la quinquagénaire et de sa petite-fille.

Le décès des deux victimes confirmés par le sous-préfet de la commune

La plus âgée des victimes officiait en tant que conductrice de VSL (véhicule sanitaire léger) pour le compte d'une société d'ambulances de Cirey. Ce matin, comme tous les précédents, elle était attendue pour venir prendre quatre enfants du secteur de Blâmont, lesquels sont scolarisés dans une classe spéciale à Cirey.

Crédits photos : jean schweitzer/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus