Les usagers du métro et du train plus sportifs que les automobilistes

Par , publié le | modifié le
Santé Une rame de métro à Paris.
Une rame de métro à Paris.

Une étude révèle que les usagers du métro et du train exécutent en moyenne journalière 1.000 pas de plus que les automobilistes.

Outre leur caractère pratique découlant de leur activité de transport, le métro et le train sont respectivement décriés par les odeurs qui y circulent et les retards qui s'y accumulent. Et l'on laissera à tout un chacun le soin de déterminer si les résultats d'une étude menée conjointement par la SNCF, la startup française Withings (spécialisée dans les objets connectés) et le professeur Jean-Michel Oppert (hôpital de la Pitié Salpêtrière) sont à même, ou non, de désoler un peu plus les usagers de ces transports en commun.

Plus de 8.000 personnes ont accepté de se soumettre à cette enquête qui révèle, via un communiqué commun partiellement rapporté par Le Parisien, que "ceux qui prennent le train ou le métro font en moyenne 1.000 pas de plus par jour que les automobilistes avec respectivement 7.900 contre 7.000 pas par jour".

1.000 pas de plus par jour

Le marche quotidienne étant vivement recommandée par les professionnels de santé, ce constat apparaît alors positif. Mais finalement pas tant que cela : "Cependant, l'ensemble des utilisateurs des différents modes de transports se situent en moyenne en-deçà des 10.000 pas quotidiens recommandés par l'OMS". Les auteurs de l'étude ajoutent par ailleurs que, tous modes de transports confondus, les habitants d'Île-de-France figurent parmi les plus actifs de l'Hexagone. Ainsi, alors que la moyenne française est de 25% de personnes sédentaires, les Franciliens abaissent ce taux à 20%. Et selon la même enquête, les Parisiens font quotidiennement 1.000 pas supplémentaires par rapport aux banlieusards.

Les bienfaits d'une activité physique régulière

Le professeur Oppert, spécialiste de la nutrition, de l'obésité et de l'activité physique, rappelle les bienfaits d'une activité physique, notamment lorsque pratiquée de manière régulière : "L'activité physique est reconnue comme un facteur majeur du maintien d'un bon état de santé. Une activité physique régulière, et au moins modérée, permet en effet d'allonger la durée de vie, de diminuer la survenue des maladies cardiovasculaires, du diabète et de certains cancers fréquents comme le cancer du côlon et le cancer du sein, en plus de ses effets psychologiques bénéfiques".

Crédits photos : Viacheslav Lopatin / Shutterstock.com

Partager cet article