Météo : Philippe Verdier aurait été licencié de France 2

Par , publié le
Société Philippe Verdier ouvrant sa lettre de licenciement de France Télévisions
Philippe Verdier ouvrant sa lettre de licenciement de France Télévisions

Après avoir sorti un livre remettant en cause le traitement de la question relative au réchauffement climatique, Philippe Verdier vient d'annoncer son licenciement de France Télévisions.

L'intitulé de la vidéo, traduit en anglais pour une portée supposément plus grande, apparaît éloquent : "Philippe Verdier ouvre sa lettre de licenciement". Celui qui avait fait les beaux jours, comme les plus nuageux, du service météorologie de France Télévisions depuis 2011 viendrait ainsi de se voir remercié par le groupe.

Il y a tout juste un mois, le 1er octobre dernier, paraissait Climat Investigation, un ouvrage dans lequel Philippe Verdier dénonce "les dessous d'un scandale planétaire" et questionne le traitement de la problématique liée au réchauffement climatique. Une sortie qui lui aura valu une mise à l'écart de France Télévisions.

France 2 : Philippe Verdier reçoit une lettre lui annonçant son licenciement

Dans la courte vidéo mise en ligne dimanche sur le compte Dailymotion de son éditeur, le météorologue débute son intervention par ces mots : "Je m'appelle Philippe Verdier, je suis journaliste, présentateur météo à la télévision. Mon livre 'Climat Investigation' est sorti il y a un mois. Depuis, je suis interdit d'antenne sur ma propre chaîne."

Sa dernière apparition sur la chaîne remontait au 12 octobre

Avant de poursuivre : "Ce matin, j'ai reçu ce courrier. J'ai décidé d'ouvrir cette lettre avec vous, et devant vous. Parce qu'elle s'adresse à chacun, au nom de la liberté d'expression et du droit à l'information." Il lira toutefois sa missive en silence, et le clip de se conclure avec le message suivant : "Philippe Verdier, journaliste. Licencié par France Télévisions un mois avant la COP21." Pour rappel, il avait lui même communiqué le mois dernier sur la réception d'une première lettre de France Télévisions lui demandant de ne plus présenter la météo sur la chaîne au terme de ses congés. Dans le courant de cette semaine, on apprenait par la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte que Philippe Verdier allait être soumis à un entretien préalable à une sanction, avec la possibilité que celle-ci revête la forme d'un licenciement.

Crédits photos : capture d'écran Dailymotion

Partager cet article