Meslet évincé de France 2 : pas de rapport à l'audience selon Ernotte

Par , publié le
Télévision
La présidente de France Télévisions Delphine Ernotte, le 23 septembre 2015 sur le plateau d'Europe1.

La présidente du groupe France Télévisions Delphine Ernotte l'assure, le récent départ de Vincent Meslet à la tête de la direction de France 2 ne découle pas des faibles audiences réalisées par la chaîne depuis la rentrée.

La nouvelle était tombée en tout début de semaine, la direction exécutive de France 2 perdait sa tête en la personne de Vincent Meslet. Ancien directeur éditorial d'Arte, il aura ainsi quitté la seconde chaîne après un peu plus d'un an de présence en son sein.

Un départ qui, nous avait-on rapporté, aurait été motivé par des "divergences sur la stratégie" entre Vincent Meslet et la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte. Cette dernière explique aujourd'hui un peu plus sa décision auprès de nos confrères de Libération.

Ernotte : une "énorme transformation" à faire, sans Meslet

"Il y a eu un phénomène d’avalanche cette semaine, avec la publication lundi de la mauvaise audience de France 2 au mois de septembre puis le départ de Vincent mercredi. Mais les deux choses n’ont rien à voir. Je le redis : l’audience ne gouvernera jamais France Télévisions.

Vincent a de très grandes qualités professionnelles et humaines et je le remercie pour tout ce qu’il a accompli pour la chaîne. Mais je suis cheffe d’entreprise. Il y a une énorme transformation à faire à France Télévisions. Les jeunes publics ne regardent plus la télévision de la même façon que moi. Il faut marier la culture traditionnelle de la télévision et la culture numérique. C’est un chantier important, qui nécessite une équipe capable de travailler ensemble."

Couture, possiblement "le bon homme au bon endroit"

La présidente du groupe s'est voulue plus laconique quant à approfondir le motif de la séparation : "Ce n’est pas tant la finalité vers laquelle on veut aller qui nous sépare que la manière d’y arriver et la façon dont nous travaillons ensemble. J’ai une vision collective du travail, je veux que le comité exécutif partage ses décisions, qu’il discute et s’engage."

Sur la nomination de Xavier Couture, qui prend ainsi la place de Caroline Got ayant elle-même assuré l'intérim de Vincent Meslet, Delphone Ernotte évoque une personnalité providentielle : "Il réunit les deux aspects fondamentaux de notre transformation à assurer. Par son expérience à TF1 et Canal +, dont il a connu les plus belles heures, c’est un homme de l’audiovisuel, un grand monsieur de la télévision. Mais il a aussi pu mesurer l’impact de la révolution numérique à Orange. Par ailleurs, il connaît très bien Michel Field et Caroline Got. C’est important d’avoir une équipe soudée. Je crois que c’est le bon homme au bon endroit."

Crédits photos : Capture écran.

Partager cet article

Pour en savoir plus