Méningite : deux étudiants morts depuis octobre

Par , publié le
Santé
Les couloirs d'un hôpital (photo d'illustration)

L'Agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté vient de révéler que depuis octobre, trois cas de méningite ont été observés, dont deux s'étant révélés mortels pour des étudiants de la région.

Trois cas de méningite ont été observés entre octobre et décembre au sein de la région Bourgogne-Franche-Comté. C'est ce qu'a entre autres révélé un communiqué de l'Agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté publié vendredi. Deux de ces cas se sont avérés mortels.

Tous concernent, comme le rapportent nos confrères du Bien Public, des étudiants de l’Université de Bourgogne-Franche-Comté. Et si donc deux d'entre eux ont succombé à l'infection invasive à méningocoque, l'ARS ajoute que "l'état de santé du troisième évoluerait favorablement".

3 étudiants touchés par une méningite en 2 mois

Le communiqué indique de même que l'agence régionale de santé "a procédé à la recherche des personnes ayant eu des contacts proches et répétés avec les étudiants porteurs de la maladie, pour leur recommander une prophylaxie antibiotique et une vaccination".

Les victimes ciblées et le court délai des infections apparaissent comme autant d'éléments interpellants : "La survenue sur une période de deux mois, de trois cas au sein du milieu étudiant, chez des jeunes adultes de la même classe d’âge, retient l’attention des autorités sanitaires". Le document de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté rapporte également qu'"à ce stade, les professionnels de santé ont été informés de cette situation, en vue d’une vigilance particulière vis-à-vis des patients présentant des signes évocateurs de la maladie".

Un cas signalé en octobre en Nouvelle-Aquitaine

Rappelons que le 18 octobre dernier, un cas de méningite avait été déclaré à l'ARS Nouvelle-Aquitaine concernant un jeune homme de 25 ans. Ce dernier aura toutefois été immédiatement pris en charge, pour un état considéré alors de stable.

Étant donné qu'une poignée de jours plus tôt, ce patient avait fréquenté une boîte de nuit dans la commune de Bègles, les clients de l'établissement auront été invités à consulter leur médecin traitant ou à se signaler au centre 15 pour tout symptôme suspect. L'entourage proche du jeune homme avait par ailleurs été pris en charge peu de temps après ce dernier.

Crédits photos : VILevi/Shutterstock

Partager cet article