Méningite : 32 familles portent plainte pour des vaccins défectueux

Par , publié le
Santé

Un collectif de famille a saisi la justice dans l’affaire du Méningitec. Un vaccin dont certains lots étaient chargés de métaux lourds qui ont contaminés leurs enfants.

Nous vous parlions hier de la dangerosité de certains vaccins qui rendaient parfois les virus plus dangereux. De manière générale, les vaccins sont dans le viseur ces derniers temps et l’affaire du Meningitec ne devrait pas redorer leur blason.

32 familles françaises ont en effet décidé de saisir la justice après que leurs enfants aient été traités contre la méningite avec des lots défectueux de ce vaccin. Un lot qui contenait des métaux lourds.

Les lots de vaccins défectueux chargés de métaux lourds

De nombreux enfants vaccinés avec les lots défectueux de Méningitec ont développé des symptômes plus ou moins graves. Douleurs abdominales, éruptions cutanées, troubles du sommeil, alimentaires, diarrhées, poussées de fièvre, irritabilité, voilà la liste des effets secondaires qui ont poussé les 32 familles à se regrouper pour porter plainte contre le laboratoire CSP qui produit le vaccin.

Ce sont au total 21 lots du vaccin qui étaient censés être retirés du marché à partir du 25 septembre 2014, selon les injonctions de l’agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM). Mais après enquête, il semblerait que certains lots soient restés en vente, contaminant les enfants traités. Dans la liste des métaux retrouvés dans les analyses de cheveux de ces enfants on note du plomb, de l’aluminium, de l’étain, de l’argent ou encore du silicium.

Audience prévue le 22 septembre

Une dizaine des familles concernées est basée en Bretagne. La région avait dû faire face à une recrudescence de méningites qui a poussé les parents et les médecins à faire vacciner les enfants. Les familles se sont regroupées et ont ouvert une page Facebook. L’audience est prévue le 22 septembre devant le tribunal de grande Instance de Clermont-Ferrand.

Partager cet article