Meilleurs patrons du monde : onze Français dans le classement

Par , publié le
Économie Carlos Ghosn, patron de l'alliance Renault-Nissan.
Carlos Ghosn, patron de l'alliance Renault-Nissan.

Le classement annuel du Harvard Business Review s'enrichit de critères sociaux et environnementaux, outre ceux strictement basés sur les performances financières. Onze patrons français figurent dans ce top.

Le Harvard Business Review publie chaque année son classement des 100 meilleurs patrons mondiaux. Surprise, on y retrouve 11 dirigeants français, le précédent "record" étant de 4, en 2014.Connus ou non, leurs noms sont présents, et en terme de nationalité, la France est désormais seconde, derrière les Etats-Unis et devant le Royaume-Uni.

De nouveaux critères

Si ce nombre, pour la France, est en nette progression, il le doit principalement à une modification des critères de sélection. Auparavant, celui-ci était établi à partir des données boursières de performances financières. La rédaction s'en défend désormais : "Nous nous sommes rendu compte que les derniers classements ne tenaient pas compte de nombreux aspects du métier de dirigeant d'entreprise, qui va au-delà de la seule performance du marché", peut-on lire en préambule. Et donc, exit les "mercenaires obsédés par la réalisation d'objectifs à court terme".

Désormais, il intègre de nouveaux critères tels que les résultats à long terme, ou ceux liés à l'environnement et à une gestion sociale des entreprises ou groupes représentées. Ces nouveaux critères entrent à concurrence de 20% dans la "position" finale du patron concerné.

11 patrons français dans ce classement mondial

Parmi les dirigeants des entreprises françaises, certains sont très connus. C'est le cas de Carlos Ghosn, Martin Bouygues ou encore Bernard Arnault. Mais d'autres comme Gilles Schnepp, dirigeant du grand groupe Legrand, ou Michel Landel (Sodexho) sont bien moins médiatisés. Mais trêve de cocorico, qui est le premier patron du monde selon ce classement ? Il s'agit de Lars Rebien Sørensen, un Danois qui préside à la destinée du groupe pharmaceutique Novo Nordisk. Selon lui, "les questions sociales et environnementales deviennent à long terme des questions financières".

En revanche, il y un homme connu qui a fait les frais de ces nouveaux critères : Jeff Bezos, tout-puissant patron d'Amazon. Dans la stratosphère encore en 2014, il est certes toujours premiers pour ses performances financières. Mais il pointe à la 87ème place, tous critères confondus.

Crédits photos : Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com

Partager cet article