McDonald's attaque la ville italienne de Florence en justice

Par , publié le | modifié le
Société
Photo d'illustration. L'enseigne McDonald's

Devant le refus de la municipalité d’ouvrir un fast food sur la place historique de Florence, l’enseigne a décidé de saisir la justice et réclame 17,8 millions d’euros de dommages et intérêts.

Mc Donalds a beau compter plus de 36 000 restaurants sur la planète, l’enseigne en veut toujours plus et si possible, dans des lieux d’exception. La ville de Florence en Italie, qui compte déjà 9 fast food du géant américain dans ses murs, n’a cependant pas accepté l’ouverture d’un dixième restaurant sur l’une des places emblématiques de la cité.

Une décision qui ne passe pas pour l’enseigne américaine qui a décidé d’attaquer la ville italienne en justice.

Pas de Macdo sur la place historique

Selon les informations du journal local Firenze Today, l’affaire remonte au printemps dernier. À cette époque, McDonald’s fait le forcing pour obtenir l’autorisation d’ouvrir un restaurant sur la Piazza del Duomo qui abrite plusieurs monuments historiques, dont la cathédrale Santa Maria del Fiore.

Mais la ville toscane refuse catégoriquement cette ouverture, même si le géant américain s’engageait à construire un restaurant « comme les autres » et respectant la réglementation très stricte pour s’installer sur les lieux (notamment l’utilisation de produits locaux). Après plusieurs relances, la municipalité ne lâche pas et reste campée sur sa position. Devant ces refus répétés, McDonald’s a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux italiens.

17,8 millions d’euros de dommages et intérêts

Le géant américain a déposé un recours auprès du Tribunal administratif de Florence et réclame 19,8 millions de dollars (soit 17,8 millions d’euros) de dommages et intérêts.

L’enjeu est de taille, car la place attire chaque année plus de 3 millions de touristes. Et c’est bien cette population que cherche à séduire McDonald’s qui ne pourra apparemment pas compter sur le soutien des locaux qui ont mis en ligne une pétition contre l’installation de l’enseigne sur ce bijou patrimonial.

Crédits photos : Bikeworldtravel / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus