Marseille : une tête de sanglier accrochée à l'entrée de la mosquée d'Aubagne

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. Une mosquée.
Photo d'illustration. Une mosquée.

Jeudi soir, une tête de sanglier a été découverte accrochée à l'entrée de la mosquée d'Aubagne, près de Marseille. Un incident intervenant alors que la communauté musulmane célèbre le passage à la nouvelle année.

La découverte date de jeudi soir. Il était aux alentours de 20h45 lorsqu'un fidèle de la mosquée d'Aubagne (à une vingtaine de kilomètres de Marseille) remarque une tête de sanglier accrochée à la grille d'enceinte du lieu de culte. Un incident ayant conduit à l'ouverture d'une enquête confiée au commissariat d'Aubagne.

Pour le Conseil régional du culte musulman (CRCM) de la région PACA qui a réagi à cette perturbante découverte par voie de communiqué, "l'angoisse et l'incompréhension" se sont emparés des musulmans d'Aubagne suite à cet incident, lequel a par ailleurs fait naître une "profonde inquiétude" chez le CRCM-PACA.

Tête de sanglier à l'entrée de la mosquée d'Aubagne : la "profonde inquiétude" du CRCM-PACA

En ajoutant, dans ce document partiellement rapporté par nos confrères du JDD.fr, que "le CRCM-PACA condamne avec la plus grande vigueur ce comportement lâche qui a visé un lieu de prière et de recueillement [...] "et [qu'il] appelle les musulmans de la région PACA à la vigilance face à ce type de provocation", en demandant également "aux pouvoirs publics de mettre tout en œuvre pour identifier et arrêter les auteurs de cet acte abject".

"Une provocation de plus" le jour du nouvel an musulman

Pour Abdallah Zekri, secrétaire général du Conseil français du culte musulman (CFCM) et président de l'observatoire de l'islamophobie, il s'agit là d'"une provocation de plus, d'autant qu'il a été conduit un jour de fête, le nouvel an musulman [ndlr : l'an 1437 dans le calendrier musulman]". Un fait nous rappelant que le 10 septembre dernier, un incident semblable s'était produit dans la station balnéaire d'Île-Rousse en Haute-Corse, avec là aussi la découverte d'une tête de sanglier accrochée à la porte d'une salle de prière musulmane.

Crédits photos : Pixabay.com / Domaine public

Partager cet article

Pour en savoir plus