Marseille : tué par balles dans un possible règlement de comptes

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. Police nationale
Photo d'illustration. Police nationale

Jeudi soir, un homme de 35 ans a été tué par balles dans les quartiers nord de Marseille. Les enquêteurs s'orientent vers un possible règlement de comptes.

Les faits se sont produits jeudi soir dans les quartiers nord de Marseille. Il est entre 21h30 et 22h00 lorsqu'un homme de 35 ans, alors au volant d'une voiture dans le XIVe arrondissement de la commune, est ciblé par plusieurs coups de feu. Le ou les auteurs de ces tirs ont ensuite pris la fuite.

Nos confrères du Parisien, qui rapportent l'information, précisent que la victime, ayant depuis succombé à ses blessures, était défavorablement connue des services de police pour avoir pris part au trafic de stupéfiants. Ce trentenaire venait d'ailleurs de sortir de prison.

Nouvelle mort à Marseille : une victime impliquée dans le trafic de stupéfiants

Une source policière a indiqué que "vu le profil de la victime" et le mode opératoire observé, l'hypothèse du règlement de comptes "est privilégiée". On apprend par ailleurs qu'un large périmètre de sécurité a été établi sur l'avenue, partiellement interdite à la circulation, et qu'il était prévu que le préfet de police et le procureur se rendent sur place.

Un autre décès observé lundi dans les quartiers nord

Il ne faut pas remonter bien longtemps pour trouver trace de faits similaires. Ainsi, lundi, un homme de 25 ans aura lui aussi trouvé la mort dans les quartiers nord de la cité phocéenne, frappé par une rafale de kalachnikov. Et les autorités judiciaires de s'être alors également orientées vers la piste d'un règlement de comptes.

Rien qu'en 2016, on compte au moins six homicides commis en pleine rue et à l'arme à feu à Marseille, et plus largement dans les Bouches-du-Rhône. Le règlement de comptes expliquerait au moins de deux de ces décès de par le mobile présumé et le mode opératoire usé : à la mi-janvier, un homme avait été abattu à la kalachnikov sous une passerelle du IIIe arrondissement. Et début février, deux autres individus auront perdu la vie sur le parking d'un centre commercial situé à l'est de Marseille.

Crédits photos : GERARD BOTTINO / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus