Marseille : le meeting de la patrouille de France annulé à cause de la menace terroriste

Par , publié le
France Les jets de la Patrouille de France en pleine démonstration au salon du Bourget, le 19 juin 2015
Les jets de la Patrouille de France en pleine démonstration au salon du Bourget, le 19 juin 2015

En raison de la prolongation de l’état d’urgence, le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, a décidé d’annuler le meeting aérien de la Patrouille de France prévu le samedi 13 août 2016.

C’est un nouvel évènement qui subit la loi de l’état d’urgence. La mairie de Marseille a en effet décidé d’annuler le meeting de la patrouille de France prévu le 13 août prochain. Les conditions de sécurité ne sont pas réunies dans la cité phocéenne pour maintenir l’organisation de cet évènement.

La patrouille de France privée du ciel marseillais

C’est via un tweet laconique que Jean-Claude Gaudin, le Maire de Marseille, a indiqué sa volonté d’annuler le spectacle de la patrouille de France.

Un communiqué de presse a également été publié par la Mairie dans lequel on peut lire « En plein accord avec le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Laurent Nuñez, et dans le cadre de l’état d’urgence, le maire (LR) de Marseille Jean-Claude Gaudin, a décidé d’annuler le meeting aérien de la Patrouille de France prévu le samedi 13 août 2016 ».

Une décision confirmée et appuyée par le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Laurent Nuñez qui ne tient à prendre aucun risque d’attaques terroristes lors de cet évènement qui attire une foule considérable. En 2015, le meeting avait rassemblé près de 100 000 personnes sur le littoral.

La citée Phocéenne menacée par Daesh

Sécuriser les lieux demanderait un investissement trop important et « monopoliserait des moyens humains considérables alors que les forces de sécurité intérieure et les militaires de l’opération Sentinelle sont déjà fortement mobilisés dans le cadre de l’état d’urgence et par la sécurisation de nombreux rassemblements culturels et festifs » selon le communiqué de la mairie.

Rappelons que fin juillet dernier, l’État islamique avait directement visé Marseille dans une vidéo de propagande menaçant la ville d’attaque terroriste. Une vidéo qui avait poussé Jean-Claude Gaudin à demander des renforts de sécurité au gouvernement.

Crédits photos : © AFP MIGUEL MEDINA

Partager cet article

Pour en savoir plus