Marseille : interpellations suspectes devant la prison des Baumettes

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration
Photo d'illustration

Samedi matin, deux hommes ont été interpellés à Marseille. Les suspects se trouvaient à l'intérieur d'une voiture qui stationnait devant la prison des Baumettes pour une raison encore inconnue.

Bien que plus d'une hypothèse peuvent être évoquées dans cette affaire pour expliquer le pourquoi du comment, l'incertitude demeure à l'heure actuelle sur les circonstances de l'incident. Lequel remonte à samedi matin. Vers 10h00, des surveillants de la prison des Baumettes (Marseille) remarquent une voiture suspecte à l'entrée de l'établissement pénitentiaire.

Un véhicule, nous précisent nos confrères de Francetv info, à l'intérieur duquel se trouvaient deux hommes. Ces surveillants décident alors d'alerter la police, qui dépêchera deux voitures de la Bac (brigade anti-criminalité) sur les lieux. Celles-ci vont se disposer de manière à empêcher la voiture suspecte de prendre la fuite, même si cette dernière s'y essaiera en heurtant violemment une voiture de police au passage.

Prison des Baumettes : deux hommes interpellés, un fusil de chasse dans une voiture

C'est alors que l'un des policiers présents repère un fusil de chasse entre les jambes du passager de la voiture en fuite. Dans le même temps, ce même officier tire sur l'une des roues de ce véhicule, le contraignant ainsi à l'immobilisme. Le conducteur de la voiture et son passager seront interpellés tout de suite après.

Une enquête attendue pour faire la lumière

Suite à cet incident, une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire de Marseille. Elle tentera ainsi notamment d'établir la raison pour laquelle ces deux hommes, en possession d'une arme pour au moins l'un d'entre eux, patientaient devant la prison. On apprend d'ailleurs qu'en ce samedi matin, des détenus recevaient la visite de membres de leur famille au parloir, quand d'autres prisonniers étaient quant à lui censés quitter l'établissement après avoir purgé leur condamnation.

Crédits photos : © Pixabay / Public Domain

Partager cet article

Pour en savoir plus