Marseille : un instituteur impliqué dans un trafic de cocaïne

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. De la cocaine.
Photo d'illustration. De la cocaine.

C'est un réseau atypique qui a été démantelé à Marseille dans le cadre d'un coup de filet sur fond de trafic de cocaïne. Le profil de certains des 10 mis en examen tranche de celui habituel.

Les dix suspects arrêtés dans un vaste trafic de cocaïne ont été mis en examen, a annoncé le procureur de Marseille. Xavier Tarabeux, à l'occasion d'une conférence de présence, indique que parmi ce total de 16 personnes impliquées, "certaines sont sans emploi, d'autres insérées socialement".

Neuf personnes ont été écrouées et une placée sous contrôle judiciaire. Six autres ne feront pas l'objet de poursuite et ont été libérées.

Un instituteur parmi les trafiquants

On apprend ainsi qu'un instituteur remplaçant fait partie des mis en examen. Lui-même consommateur, il revendait la drogue par téléphone à ses clients, lui assurant un revenu estimé à 5.000 euros par mois. Mais le procureur a toutefois indiqué que les écoles n'étaient pas concernées. Selon le quotidien La Provence, il "s'approvisionnait en région parisienne avant de revendre la drogue à de multiples individus qui eux-mêmes en faisaient ensuite commerce à Marseille et Aix principalement".

Les différentes perquisitions ont permis la saisie de 7,5 kilos de cocaïne, mais aussi 200.000 euros en espèces ainsi qu'une dizaine d'armes.

Des profils éloignés du grand banditisme traditionnel

Et ce n'est pas tout, puisqu'une moto, un voilier, des biens immobiliers ont aussi fait l'objet d'une saisie. Une fois encore, derrière ce démantèlement se cachaient des personnes qui n'avaient pas de casier judiciaire. Un marin et un commerçant en faisaient également partie. Pour autant, si aucune d'entre elles n'avait non plus de lien avec le grand banditisme, le trafic permettait de dégager 10.000 euros par kilo à la revente.

Crédits photos : Africa Studio/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus