Mars : la Nasa lancera un nouveau rover d'exploration en 2020

Par , publié le
Sciences Le rover de la Nasa, Curiosity.
Le rover de la Nasa, Curiosity.

Le prochain rover de la Nasa pourrait être envoyé sur Mars en 2020. Objectif de cette nouvelle mission d'exploration : trouver des traces de vie.

Le 15 juillet dernier, sur son site, la Nasa annonçait que la production de son prochain rover d'exploration martienne était en bonne voie, puisqu'il était entré en phase "design final et fabrication". Inspiré de son prédécesseur Curiosity, que vous pouvez revoir en couverture de cet article, il embarquera naturellement de nouveaux instruments chargés d'accomplir les nouvelles missions qui lui seront assigné.

Rover martien : objectif traces de vie

Avant l'envoi d'une mission humaine, l'Agence spatiale américaine va donc donner un successeur à Curiosity, qui a déjà bien travaillé (on se souvient notamment de ses superbes clichés du sol de la Planète rouge).

Mais au tournant de la prochaine décennie, le nouveau rover aura pour mission de détecter des traces de vie. Pour ce faire, il sera en charge d'explorer une région qui dans un lointain passé aurait pu héberger une vie microbienne. Geoffrey Yoder, administrateur adjoint à la direction des missions scientifiques, explique : "Le rover Mars 2020 est la première étape d’une campagne de missions multiples qui viseront à retourner des échantillons de roches et terres martiennes soigneusement sélectionnés sur Terre. Cette mission marque une étape importante dans les voyages de la NASA vers Mars pour déterminer si la vie a existé sur Mars. Elle va aussi faire progresser notre objectif d’envoyer des hommes vers la planète rouge".

Le futur rover martien de la Nasa

Le futur rover martien de la Nasa - NASA/JPL-Caltech

Deux "oreilles" pour découvrir les sons martiens

Libération, mardi matin, nous apprend que parmi les nouveaux instruments dont il sera doté, le rover embarquera aussi deux micro. Le premier d'entre eux, indique la Nasa, permettra aux techniciens sur Terre d'ouïr "les sons encore jamais entendus de l’entrée dans l’atmosphère, de la descente et de l’atterrissage". 

Mais le second promet la restitution d'autres sons peut-être plus poétiques. Il servira dans un premier temps à accompagner le laser qui analysera les roches, en donnant des indications sur la nature de ces dernières. Mais aussi, il donnera à entendre le bruit du vent ou le cheminement des roues du rover. Une première, les expériences précédentes s'étant soldées par des échecs.

Crédits photos : Nasa

Partager cet article

Pour en savoir plus