Maroc : quand une souris provoque une grande bousculade

Par , publié le | modifié le
International souris

Une souris a provoqué une grande bousculade dans une mosquée au Maroc. 81 personnes auraient été blessées, majoritairement des femmes.

La prière du lundi soir a tourné au drame à la mosquée Hassan II de Casablanca. Une gigantesque bousculade a été provoquée, faisant près de 80 personnes blessées, certaines assez gravement. La raison ? Une souris s’était immiscée dans la salle de prière des femmes, provoquant du même coup une certaine panique.

Ces dernières, affolées ont commencé à crier et courir partout, entrainant du même coup, une grande confusion et une gigantesque bousculade. Alors que le rongeur était la principale cause de ce mouvement de foule, les cris des femmes apeurées ont entrainé une confusion dans toute la mosquée, où certains pensaient qu’une menace beaucoup plus grande se trouvait dans la mosquée.

Des femmes majoritairement blessées dans la bousculade

«Quelque 81 personnes, en majorité des femmes, ont subi des blessures légères et des fractures alors que certaines se sont évanouies», selon le communiqué de la Wilaya de la ville. Si l’objet de la bousculade peut prêter à quelques rires moqueurs, il convient tout de même de souligner que l’on fait état de cinq cas de fracture et près de blessures à l’épaule. Une femme enceinte souffre assez sérieusement d’une double fracture au niveau de la jambe et se trouve actuellement surveillance respiratoire. Dans le même temps, le communiqué annonce que la plupart des blessés ont pu quitter l’hôpital après quelques bandages.

La veille, une bousculade en Inde faisait 37 morts

Cette bousculade au Maroc intervient au lendemain d’une autre, cette fois beaucoup plus fatale, en Inde. Alors que des milliers de fidèles partaient en pèlerinage, 37 personnes sont mortes piétinées. Les circonstances du mouvement de foule, sont pour le moment assez floues. Des personnes se seraient ruées vers une porte, entrainant la chute de plusieurs femmes, dans un espace assez restreint.

"La bousculade a eu lieu pendant Pushkaralu, une fête hindoue qui célèbre les fleuves et se tient tous les 12 ans sur les rives du fleuve Godavari dans le district de Rajamundhry. Parmi les morts figurent 25 femmes et un enfant de 10 ans", a précisé un responsable de la police en ajoutant par ailleurs que certains blessés se trouvaient dans un état grave.

Partager cet article

Pour en savoir plus