Maroc Hebdo : le numéro qui parlait de brûler les homos retiré de la vente

Par , publié le | modifié le
Culture
La nouvelle couverture du numéro 1122 de "Maroc Hebdo"

La direction du magazine Maroc Hebdo a décidé de retirer de la vente un numéro dont la Une affichait la question suivante "Faut-il brûler les homos ?" La polémique était devenue telle que le magazine n'a eu d'autres choix que de le retirer de la vente.

Dans sa première édition, le numéro 1122 du magazine Maroc Hebdo se permettait une interrogation en Une pour le moins interpellante : "Faut-il brûler les homos ?" En opposant, un peu plus haut, les valeurs religieuses et la morale à la dépénalisation de l'homosexualité demandée par le ministère marocain de la Santé.

Un numéro paru jeudi dernier et qui n'aura pas manqué de provoquer des réactions enflammées. Ces dernières auront finalement décidé la direction du magazine à retirer, dès le lendemain, cette édition de la vente. Il n'est donc vraisemblablement plus possible de le trouver dans les kiosques ainsi que sur le site internet de Maroc Hebdo.

Homosexualité : une couverture de Maroc Hebdo provoque de "vives" réactions

Vendredi soir, la rédaction du magazine a publié sur sa page Facebook un message expliquant le retrait de l'édition. Des propos qui apparaissent d'ailleurs sur la nouvelle couverture du numéro 1122, désormais consacrée à la mort de 11 enfants lors d'une excursion dans la ville de Bouznika. Le message parle d'une première édition ayant "été diversement accueillie".

Rien n'est pardonné ?

La décision de retirer ce numéro de la vente s'est effectuée, selon Maroc Hebdo, "par respect" des lecteurs, lesquels ont ainsi "pu être choqués par le titre de ce dossier". La rédacteur leur présente ses excuses, en rappelant n'avoir "d’autre exigence que de continuer à œuvrer pour l’élargissement d’un débat national sur le projet de société démocratique en construction dans notre pays et les valeurs qui doivent l’articuler et le fonder." Des mots qui n'ont visiblement pas convaincu ces mêmes lecteurs, la majorité des commentaires publiés sous cette publication affichant une hostilité certaine envers Maroc Hebdo. Une nouvelle polémique pour la revue qui en 2012, avait aussi fait s'élever des voix dans un contexte semblable en titrant l'un de ses numéros "Le péril noir", rapport à l'immigration marocaine de ressortissants de pays d'Afrique noire.

Crédits photos : Page Facebook de Maroc Hebdo International

Partager cet article

Pour en savoir plus