Maroc : une cellule rattachée à Daesh démantelée

Par , publié le
International Un membre du  Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ)
Un membre du Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ)

Mercredi, les autorités marocaines ont annoncé avoir démantelé une cellule liée à Daesh qui projetait de commettre plusieurs attentats dans le nord du pays.

C'est le ministre de l'Intérieur du Maroc qui, par voie de communiqué, a annoncé mercredi la nouvelle. Celle du démantèlement d'une cellule liée à Daesh qui avait des projets d'attentats pour le nord du pays. Les forces de l'ordre (le Bureau central d'investigation judiciaire, BCIJ) ont, nous dit-on, procédé à l'arrestation de trois "extrémistes s'activant à Oujda, Casablanca et à Fès".

Et le document d'ajouter que l'opération conduite par les autorités policières "a permis de dévoiler plusieurs projets terroristes dangereux à des stades avancés de préparation". Des projets préparés "en coordination étroite avec [...] des partisans de Daesh (acronyme arabe du groupe État islamique) s'activant sur la scène syro-irakienne".

Cellule démantelée au Maroc : "des sites sensibles" visés

Dans le cas de figure où ces attentats auraient été commis, ce sont des "sites sensibles et vitaux" basés à Oujda, Saidia, Fès et Debdou qui auraient été impactés. D'après le ministère marocain, "le chef du réseau avait loué une planque sûre dans les environs de la ville d'Oujda, qui était réservée à l'hébergement des membres de cette cellule, ainsi qu'à la préparation et la fabrication de charges explosives commandées à distance".

De nombreux produits chimiques saisis

Les lieux ont fait l'objet d'une perquisition ayant permis la saisie "de quantités de produits chimiques, pouvant être utilisés dans la fabrication d'explosifs". Il était apparemment question, pour les éléments de cette cellule, de passer par les frontières est du Maroc sitôt le projet mis en œuvre afin d'aller grossier les rangs de Daesh en Libye.

Alors que le Maroc n'a pratiquement pas connu d'attentats sanglants ces dernières années, les autorités compétentes demeurent cependant particulièrement actives dans la lutte contre le djihadisme. Peuvent en témoigner de récentes annonces de Rabat, comme celle de mercredi, concernant le démantèlement de cellules rattachées à Daesh ou encore l'arrestation de recruteurs supposés agissant pour l'organisation terroriste.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus