Marion Cotillard ne se "considère pas féministe"

Par , publié le
Cinéma Marion Cotillard dans la pièce musicale "Jeanne d'Arc au bûcher"
Marion Cotillard dans la pièce musicale "Jeanne d'Arc au bûcher"

L'actrice française, dans un entretien avec Porter magazine, a déclarer que le cinéma n'est "pas une question de genres".

L'interview ne sort que le 2 octobre prochain, mais celle-ci fut relayée par The Independant, mais on peut y trouver entre autre ce que pense la star du féminisme. Nous reviendrons également sur les crises d'angoisse que Marion Cotillard a connues sur le tournage de Macbeth.

Marion Cotillard : le féminisme "sépare les hommes des femmes"

Dans sa question, le magazine évoque une éventuelle instauration de quota au sein du cinéma : "Faire des films, ce n'est pas une question de genre. On ne peut pas demander au président d’un festival de cinéma comme celui de Cannes de choisir, disons, cinq films réalisés par des femmes et cinq par des hommes". Et ce n'est pas tout : "Pour moi, cela n'engendre pas de l'égalité mais de la séparation. Je ne me considère pas féministe. Certes il faut se battre pour le droit des femmes, mais je ne veux pas que cela sépare les hommes et les femmes". Une vision un peu étriquée du féminisme, non ?

Des crises d'angoisse sur le plateau de Macbeth

On apprend aussi, lors de la même interview, que l'actrice n'a pas tout été à la fête lors du tournage de Macbeth qui sortira le 18 novembre prochain. "Je n'ai jamais eu de crises de panique avant. Ce qui était drôle, c'est que je ne savais pas ce qu'était une crise de panique, mais je l'avais étudié pour un précédent rôle... Je me suis dit : 'C'est une blague?'... Mais j'ai dû accepter que j'allais flipper pendant tout le tournage". Voilà comment l'actrice oscarisée a subi une ambiance de tournage qu'elle qualifie volontiers de "glauque" et "difficile". Au point d'avoir l'impression de parfois plonger dans les "ténèbres les plus totales".

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus