Marine Le Pen sur France2, Xavier Bertrand dénonce un "manque d'équité"

Par , publié le | modifié le
Politique
Xavier Bertrand

Xavier Bertrand candidat aux Régionales en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie contre, entre autres, Marine Le Pen, dénonce le "manque d'équité" de France 2 qui a invité la présidente du FN pour la 5ème fois dans l'émission Des Paroles et des Actes.

S'il était encore besoin de preuves pour s'en convaincre, la lutte pour les Régionales est âpre et ce nouvel épisode en est l'illustration. En région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Xavier Bertrand est tête de liste LR et aura comme adversaire notamment, Marine Le Pen.

Dans une lettre adressée à la présidente de France Télévisions, il dénonce un manque d'"équité" car la tête de liste FN était invitée sur le plateau de l'émission Des paroles et des actes pour la 5ème fois.

Xavier Bertrand : "Et l'équité de traitement des candidats ?"

Jeudi, Xavier Bertrand a tweeté un message adressé à Delphine Ernotte, nouvelle patronne de France Télévisions, en copie au CSA :

Le tweet était accompagné de la copie de la lettre, toujours à ces deux destinataires. Il y rappelle que la présidente du FN sera l'invitée de l'émission le 22 octobre prochain, soit "deux jours seulement avant que ne débute le délai de six semaines qui vous impose un traitement équitable des candidats".

France2, accusée de favoriser Marine Le Pen

Or, regrette la tête de liste LR à l'occasion des ces Régionales, "La rédaction de l'émission justifie une cinquième invitation dans cette même émission par son statut de présidente du parti. Mais vous n'êtes pas sans savoir que Mme Le Pen est également candidate à la présidence de la grande région Nord-Pas de Calais-Picardie". Et enfin, "Si cette émission était maintenue dans sa forme, cela signifierait tout simplement que France Télévisions a choisi de favoriser Madame Le Pen (...)".

Mercredi, l'animateur de l'émission, David Pujadas, se défendait dans les colonnes de l'Obs de tout favoritisme : "Le Front National ne bénéficie d'aucun avantage de présence à DPDA. Les temps de parole sont strictement encadrés par le CSA. Ces trois dernières années, celui du FN est de 12 % du total soit le bas de la fourchette des obligations. Il se trouve que ce parti n'a qu'un leader à l'envergure nationale suffisante pour le représenter dans une telle émission, là où le PS ou Les Républicains partagent leur temps de parole en plusieurs voix". 

Crédits photos : Marie-Laurence HAROT / FTV/phototélé

Partager cet article

Pour en savoir plus