Marine Le Pen sur France 2 : Sarkozy et Cambadélis prêts à saisir le CSA ?

Par , publié le
Politique
Jean-Christophe Cambadélis (PS)

Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis vient de solliciter le leader des Républicains Nicolas Sarkozy, et ce pour une saisie commune du CSA quant à la réception prochaine de Marine Le Pen sur le plateau de l'émission Des paroles et des actes.

Jeudi soir à partir de 20h55, France 2 lancera sur son antenne un nouveau numéro de Des paroles et des actes (DPDA), avec comme invités le ministre de l'Agriculture et Porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, le président de l'UDI (Union des démocrates et indépendants) Jean-Christophe Lagarde et la leader du Front national Marine Le Pen.

Et c'est bien la présence en plateau de la patronne du FN qui dérange en particulier Jean-Christophe Cambadélis. Dans une lettre ouverte datée de ce mercredi 21 octobre, le premier secrétaire du Parti socialiste s'adresse au président des Républicains Nicolas Sarkozy pour lui demander de prendre part à une saisie commune du CSA sur la question.

Cambadélis sollicite Sarkozy pour s'opposer à la réception de Le Pen à DPDA

Dans cette missive rapportée par Lelab d'Europe 1, Jean-Christophe Cambadélis avance ainsi que "cette nouvelle invitation introduit une distorsion dans l'équité médiatique, qui plus est au profil d'un mouvement d'extrême droite. Ceci au moment où dans toute l'Europe, ces mouvements ont le vent en poupe".

Temps de parole politique : la présidente du FN évoque un quasi-monopole du PS

En ajoutant qu'"il n'est pas admissible que le service public fasse plus de deux heures de publicité pour Madame Le Pen au détriment des partis républicains représentés à l'Assemblée nationale", et que "cette démarche peut tout aussi bien être portée par les candidats en région" si Nicolas Sarkozy la juge "plus efficace ou plus praticable" de cette manière. De son coté, Marine Le Pen rétorque que l'espace médiatique politique est déjà occupé en quasi-totalité par un parti qui n'est pas le sien : "Le parti unique qui truste 90% du temps de parole politique pense probablement que cela n’est pas encore suffisant." Il n'est d'ailleurs pas impossible que demain soir sur France 2, la leader du Front national se serve à son avantage de l'action envisagée par M. Cambédélis.

Crédits photos : Capture écran Youtube / Itélé

Partager cet article

Pour en savoir plus