Marianne James : sa voix, elle en fait "ce qu'elle veut"

Par , publié le
People
Marianne James dans "À vos pinceaux"

Marianne James, actuellement très présente sur France Télévisions, se livre sur son enfance et son parcours et reconnaît notamment pouvoir manipuler sa voix à sa guise.

C'est probablement son personnage de la cantatrice Maria Ulrika Von Glott, qu'elle a commencé à interpréter à la fin des années 80, qui l'aura révélée au grand public. Depuis, Marianne James œuvre à visage découvert et ce sur plusieurs tableaux.

Nos confrères de ladepeche.fr se sont entretenus avec l'artiste afin de la faire découvrir davantage à celle et ceux qui désireraient s'en faire une image plus complète. En commençant par son enfance : "Je suis née à Montélimar en 1962 d'un père pâtissier-nougatier et d'une mère employée dans une parfumerie. Ce qui m'a permis d'avoir des parents toujours enrobés de délicieuses odeurs entre Guerlain et la vanille."

La guitare dès 11 ans pour Marianne James

Et Marianne James d'avoir posé les mains assez tôt dans le monde de la musique : "Dès l'âge de 11 ans, j'ai démarré la guitare. Je prenais des cours près de chez moi chez Antoine Petrucciani, dit «Tony» guitariste de jazz renommé et père du pianiste Michel Petrucciani qu'on ne présente plus et disparu trop tôt. De 15 à 23 ans, j'ai chanté avec ma sœur dans la rue pour me faire quelques sous et la voix aussi."

La chanteuse se veut d'ailleurs particulièrement élogieuse au sujet de son organe vocal : "J'en fais ce que je veux. Elle est à la fois jazz et lyrique. Ella Fitzgerald et Maria Callas."

"À vos pinceaux" passe sur France 4 faute d'audience

Puis vient l'année 1989 : "C'est le début fracassant du spectacle L'Ultima Recital avec le personnage d'une cantatrice teutonne et foldingue Maria Ulrika Von Glott. Avec Véronique Vola, Hélène Halevy et Arianne Cadier qui se succèdent au piano, près de 1.178 représentations ont été données jusqu'en 2002 un peu partout. Avec un Molière du meilleur spectacle musical en 1999."

Après être passée dans le fauteuil de jurée dans le télé-crochet Nouvelle Star, Marianne James anime Prodiges et, depuis peu, À vos pinceaux sur France 2. Ce dernier programme vient toutefois de basculer sur France 4 pour ses ultimes numéros, faute d'audience. Une déception qui était vraisemblablement inconnue de l'animatrice au moment de cette rencontre.

"J'aime l'art et la culture plus que tout. Depuis 2014, j'anime les 'Prodiges' sur France 2, autour de jeunes talents musicaux. Cette fois, c'est la peinture avec 'À vos pinceaux'. En juin dernier, nous avons tourné la séquence sur le thème du nu aux Beaux-Arts de Toulouse avec un modèle toulousain qui a d'ailleurs un brin émoustillé les jeunes candidats. Une autre séquence, celle de la technique du street art a été tournée à l'Espace Cobalt."

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article