Le mariage, vecteur de prise de poids

Par , publié le | modifié le
Santé Couple devant un miroir
Couple devant un miroir

Selon une étude menée dans neuf pays, les couples vivant ensemble pèseraient deux kilos de plus que les célibataires.

Comme toute entreprise, le mariage comporte ses bons comme ses moins bons côtés. À la mi-juin, on apprenait ainsi, selon une étude parue dans The American Journal of Public Health, que le mariage ferait diminuer de 5% le risque d'être victime d'un accident cardiovasculaire et de 15% le risque de mourir prématurément.

Un aspect positif de la vie à deux, donc, qui vient d'être contrebalancé par une autre étude, que l'on peut quant à elle retrouver dans l'édition du mois d'août de la revue Social Science & Medicine. Dans celle-ci, on nous indique que comparés aux célibataires, les couples pèseraient deux kilos de plus. Ce qui n'apparaît pas forcément comme une bonne nouvelle.

Couples mariés : deux kilos de plus que les célibataires ?

Pour en venir à cette constatation, les chercheurs ont sollicité 10.226 personnes en provenance de neuf pays, lesquels sont l'Autriche, la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, la Russie, l'Espagne et enfin le Royaume-Uni.

Il est ressorti de cette observation que les célibataires, hommes comme femmes, présentaient un IMC (Indice de Masse Corporelle) moyen de, respectivement, 25,7 et 25,1 kilos/m2. Des indices correspondant, selon l'OMS, à un surpoids.

Santé : le poids des facteurs sociaux

Les couples mariés se trouvent certes dans la même catégorie, mais leur IMC moyen se voulait cependant quelque peu plus élevé. Chez les hommes mariés, celui-ci était ainsi de 26,3 kilos/m2 et de 25,6 kilos/m2 chez les femmes mariées. Dans des propos rapportés par Pourquoi Docteur ?, Ralph Hertwig, co-responsable de l’étude, explique les conclusions obtenues : "Nos résultats montrent à quel point les facteurs sociaux peuvent affecter la santé. Dans ce cas, l’institution du mariage et certains changements comportementaux qui surviennent dans ce contexte sont directement associés à la nutrition et au poids."

L'étude a également révélé que les époux privilégient les produits régionaux aux plats préparés. Pour Jutta Mata, principal auteur de l'enquête, "cela signifie que les hommes installés dans une relation à long terme ont plus de chances de manger de manière plus consciente et, à terme, de manière plus saine".

Crédits photos : wavebreakmedia / Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus