Marcel Proust identifié dans des images filmées de 1904 ?

Par , publié le
Culture
Marcel Proust, vers 1895.

Un spécialiste québécois de l'écrivain pense avoir reconnu Marcel Proust dans un film conservé aux archives du Centre national du cinéma.

En 1904, un cortège nuptial est capturé par une caméra. Il s'agit du mariage d'Elaine Greffulhe et d'Armand de Guiche : le première est la fille de la comtesse Greffulhe, qui fut l'un des modèles d'Oriane de Guermantes dans À la recherche du temps perdu, le second était un ami de l'écrivain.

Pour Jean-Pierre Sirois-Trahan, professeur à l'Université de Laval au Québec, l'homme que l'on voit déavaler les marches du lieu de la cérémonie pourrait bien être Marcel Proust.

Marcel Proust est-il le dandy qui apparaît dans le film ?

Le film, qui dure un peu plus d'une minute, était sans doute promis à demeurer dans les archives de la famille. A la 35ème seconde un homme apparaît, vêtu d'une redingote grise et coiffé d'un chapeau melon. Il descend prestement les marches de l'église de la Madeleine, à Paris.

Selon le Pr Sirois-Trahan, le doute n'est guère permis : "Tout tend à faire penser qu'il s'agit de Proust. La silhouette et le profil lui correspondent, même s'il est toujours difficile d'identifier avec certitude quelqu'un sur un film de ce type, surtout si on ne le connaît que par des photographies où il pose".

De solides arguments

Ce qui tend aussi à démontrer qu'il s'agit bien de lui, c'est sa présence attestée à cette cérémonie parisienne mondaine. Il est aussi relaté à l'époque, qu'il n'était pas accompagné. Quant à sa tenue vestimentaire, Luc Fraisse, directeur de la Revue d'études proustiennes, précise : "Puisqu'on connaît chaque détail de la vie de Proust, on sait aussi par plusieurs sources que, dans ces années, il portait chapeau melon et tenue gris perle…".

"Les habits qu'il porte, élégants mais qui tranchent avec ceux des autres hommes de cette noce, correspondent à ceux qu'il portait à l'époque, où il est un dandy à la mode anglaise", renchérit le Pr Sirois-Trahan. Même si le spécialiste ne peut encore affirmer à 100% qu'il s'agit bien de l'auteur, ces images vont alimenter une mythologie dont certains pensaient que le tour en avait été déjà fait.

Crédits photos : Otto Wegener / Domaine public

Partager cet article