Manifestation à Rabat : "un manque de respect" pour Ban Ki-moon

Par , publié le
International Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations unies
Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations unies

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a clairement fait savoir par communiqué n'avoir pas apprécié la manifestation tenue contre lui dimanche à Rabat.

Dimanche, sur l'initiative de partis politiques, syndicats et de la société civile, plus de trois millions de personnes s'étaient réunies à Rabat, au Maroc, pour y dénoncer les récents propos tenus par le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon sur la question du Sahara occidental.

Alors qu'il en avait pratiquement terminé avec sa visite à Tinouf, en Algérie, ainsi que dans la partie du Sahara occidental contrôlée par le Polisario, M. Ki-moon avait ainsi parlé d'"occupation" pour désigner la présence marocaine au Sahara. Un terme qui aura provoqué, entre possibles autres sentiments, la "stupéfaction" du royaume.

Ban Ki-moon dérangé par la manifestation du 13 mars à Rabat

Comme le rapporte le site Marocains du monde, il apparaît que la manifestation du 13 mars dernier a déplu au secrétaire général de l'ONU. Une position que ce dernier a exprimé au ministre marocain des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar à l'occasion d'un entretien. Ban Ki-moon lui a ainsi signifié que les manifestations telles celles ayant eu lieu dimanche sont "un manque de respect envers sa personne et envers l’ONU".

Maroc : une visite prévue en juillet prochain

Il semble également que le secrétaire ait demandé à M. Mezouaz de l'éclairer sur le fait que plusieurs ministres étaient de ce rassemblement. M. Ki-moon considère que "les manifestants ainsi que leurs soutiens ont choisi délibérément d’ignorer qu’il a encouragé les négociations entre les partis durant chacune des étapes de son voyage".

On ignore pour l'heure si les tensions seront redescendues en juillet prochain, date à laquelle le secrétaire général est censé se rendre au Maroc. C'est d'ailleurs, pour rappel, à la fin de ce même mois que le Conseil de sécurité commencera à faire son choix quant à la désignation du successeur de Ban Ki-moon appelé à prendre officiellement ses fonctions au début de l'année prochaine.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus