La Manif pour tous souhaite peser sur la primaire de la droite

Par , publié le
France La présidente de La Manif pour tous Ludovine de la Rochère, à Etiolles au sud de Paris, le 18 septembre 2016
La présidente de La Manif pour tous Ludovine de la Rochère, à Etiolles au sud de Paris, le 18 septembre 2016

En perte de vitesse, les opposants au mariage pour tous ont organisé leur université d’été et espèrent toujours peser dans la campagne présidentielle mais sans donner de consigne de vote.

L’association Manif pour tous, qui avait modifié en 2015 ses statuts pour devenir un parti politique, a fait sa rentrée ce week-end à Etiolles dans l’Essonne. Malgré le fait que le parti politique peine à trouver un nouveau souffle et qu’un récent sondage montre que 62 % des français souhaitent le maintien du mariage pour tous, les opposants à la loi Taubira ne veulent rien lâcher et espèrent peser dans la primaire de la droite.

Pas de consigne de vote

Ludovine de La Rochère, la présidente de la Manif pour tous, s’est exprimée devant les 350 partisans venus à l’université d’été du parti. Amère après que Nicolas Sarkozy ait indiqué qu’il ne souhaitait pas revenir sur le mariage pour tous, la présidente a expliqué : « Nous ne devons pas nous laisser impressionner par les responsables politiques, sachons avoir de la mémoire et du courage. Pourquoi leur donner notre quitus quand ils balaient d'un revers de main nos revendications? ».

Interrogée sur ses intentions de vote et si elle donnait des consignes de vote pour la primaire de la droite, Mme de La Rochère s’est refusée à donner une consigne au moment de  glisser un bulletin dans l'urne, se montrant déçue par les propositions des candidats. La présidente a ainsi expliqué : « Je suis assez perplexe. Pour le moment, les déclarations des candidats sont assez décevantes » avant d’ajouter : « Votons avec nos tripes ». Avec le récent revirement de Nicolas Sarkozy et les déclarations d’Alain Juppé, de Bruno Le Maire et de Nathalie Kosciusko-Morizet, il ne reste effectivement plus guère de candidats à la présidentielle qui souhaitent revenir sur le mariage pour tous.

Dupont-Aignan et Poisson passent en coup de vent

La Manif pour tous entend toujours peser sur la campagne présidentielle afin de défendre ses idéaux catholiques. Deux candidats à la primaire de la droite ont fait le déplacement. Jean-Frédéric Poisson, le candidat du parti chrétien démocrate est venu écouter quelques instants les discours. Nicolas Dupont-Aignan a aussi profité de sa pause-déjeuner pour venir, en voisin, saluer les sympathisants.

Ces deux hommes font parti des rares candidats de droite qui souhaitent revenir sur la loi Taubira. L’extrême droite est elle-aussi disposée à abroger la loi du mariage pour tous en cas de victoire en 2017. Ludovine de La Rochère n’hésite d’ailleurs pas à fréquenter assidument les membres du FN. Mardi dernier, elle a notamment rencontré Marion Maréchal-Le Pen qui, à l'inverse de sa tante, est très proche des thèses de la Manif pour tous, tout comme beaucoup de militants d'extrême droite.

Le parti anti loi du mariage pour tous compte sur la manifestation nationale du 16 octobre afin de peser sur les débats de la primaire. Ce rassemblement constituera donc un véritable test pour le parti politique et permettra de mesurer si celui-ci est en perte de vitesse.

Crédits photos : © AFP FRANCOIS GUILLOT

Partager cet article